Électrisation : les bons réflexes

Rubrique

Salle de bain, atelier, garage, cuisine…. ces endroits présentent un risque d'électrisation important. Chaque année, les accidents électriques causent près de 200 décès. Pour autant, l'électrisation n'est jamais une fatalité. Quelques mesures de prévention permettent de limiter les risques.

Un accident domestique sur 10 est dû à une électrisation. Des accidents électriques qui font donc des dégâts. On estime en effet entre 180 et 200 le nombre annuel d'électrocutions. Chaque année, on recense près de 5 000 accidents électriques. Et il y a fort à parier que les "châtaignes", des accidents mineurs d'électrisation, n'y figurent pas. Bon nombre de ces accidents sont dus à la négligence ou à la méconnaissance du risque électrique au domicile, même si les accidents du travail ne sont pas en reste.

DEUX MOTS POUR LE DIRE

=> L'électrocution désigne le décès par électrisation
=> L'électrisation désigne un accident électrique non mortel.

TOP 5 DES PROFESSIONS À RISQUE

=> Artisans, ouvriers et manœuvres du BTP
=> Ouvriers de la métallurgie
=> Techniciens en électricité
=> Conducteursdevéhicules  et d'engins lourds
=> Directeurs et gérants.

LES 10 POINTS DE LA PRÉVENTION

=> N'utilisez jamais d'appareils électriques sur un sol mouillé, les pieds nus, ou avec les mains humides.
=> Débranchez toujours le courant avant de changer une prise ou une simple ampoule.
=> Protégez les prises avec un cache (prises à éclipses) et mettez-les à l'abri des enfants.
=> Ne manipulez pas et ne touchez pas d'appareils électriques dans la salle de bain, au-dessus d'une baignoire pleine ou d'un lavabo (rasoir électrique, sèche-cheveux, radiateur...).
=> Ne projetez pas d'eau sur un appareil électrique.
=> Protégez les prises électriques situées en plein air (prise électrique des tondeuses à gazon, outillage électrique, pompes à eau, etc.).
=> N'urinez jamais au dessus d'un pont sous lequel circulent des trains. Vous risqueriez d'être électrocuté si votre urine touche l'une des lignes.
=> Évitez les raccords souples et n'empilez pas des multiprises surchargées.
=> Utilisez des matériels aux normes et faites tester votre installation par un électricien si vous venez d'acquérir une maison ancienne. Si vous le pouvez, faites équiper votre domicile d'un disjoncteur différentiel à haute sensibilité.
=> Si vous devez travailler sur un sol mouillé, utilisez des bottes en caoutchouc ou interposez du bois, un linge sec ou des journaux entre vos pieds et le sol.

COURANT QUI BRÛLE, COURANT QUI TUE

Tous les courants ne sont pas égaux. À voltage identique, le courant alternatif est plus dangereux que le continu. D'une façon générale, plus l'intensité d'un courant est élevée (ampérage), plus les risques de décès sont importants. Plus le voltage est élevé (supérieur à 1000), plus le courant brûle, généralement aux points d'entrée et de sortie. Sauf en milieu immergé (baignoire) où la résistance cutanée s'effondre.
Aux orifices d'entrée ou de sortie, la peau apparaît blanchâtre et cartonnée. Bien entendu, plus le temps de contact avec la source électrique est important, plus les risques de lésion interne grave augmentent. D'où le danger du réflexe d'agrippement: la main se crispe sur la source électrique et la victime apparaît comme collée. Dans de nombreux cas, toutefois, la personne est projetée au loin grâce à une contraction brutale et intense des muscles extenseurs.

QUELQUES SUBTILITÉS

=> Attention aux lignes à haute tension : on peut s'électrocuter en s'approchant d'une victime, avant même de la toucher et ce, du fait de la présence d'un arc électrique. Il est donc conseillé de rester à plus de 20 mètres de la victime. Une bonne raison également pour éviter de manipuler une canne à pêche à proximité d'une ligne à haute tension.
=> La sueur, la salinité importante de l'organisme et une bonne hydratation favorisent l'électrisation.
=> La résistance électrique de l'organisme peut varier d'un sujet à l'autre, selon l'hydratation et l'épaisseur de la peau, l'état de veille ou de sommeil et même la température corporelle ! Elle peut même changer d'un jour à l'autre.
=> Les doigts d'un enfant dans une prise se traduisent plutôt par une brûlure (trajet de passage court).
=> Des troubles du rythme cardiaque peuvent survenir à distance de l'électrisation.

LE CŒUR EN PREMIÈRE LIGNE

Le corps humain est très conducteur du fait d'une hydratation importante. Chez l'adulte, en effet, plus de 60% du poids du corps est constitué d'eau. En cas d'électrisation, le courant va suivre le trajet le plus court de l'entrée à la sortie et ce dans les zones de moindre résistance, comme au niveau des nerfs et des vaisseaux par exemple.
Une conséquence s'impose : lorsqu'il transite entre les deux mains, le courant risque, au passage, d'endommager le cœur qui se situe sur le chemin du flux électrique. 30 à 100 milliampères suffisent à l'arrêter (par un mécanisme de fibrillation ventriculaire)! Il en est de même d'un passage main gauche-pied droit. Un courant de 20 milliampères peut également "tétaniser" le muscle diaphragmatique, bloquant la respiration!

BRÛLURES PROFONDES

Après une électrisation, il est nécessaire de faire au moins un électrocardiogramme (ECG) et un bilan sanguin, comprenant notamment le dosage des enzymes musculaires, afin de mieux apprécier l'existence de lésions profondes potentiellement graves. Une consultation médicale est indispensable dès lors que l'accident paraît avoir été important.
Et le cœur n'est pas le seul organe concerné par le passage d'un courant électrique: les reins ou le cerveau peuvent également souffrir. La plupart du temps, les brûlures profondes sont indolores, mais vont avoir une traduction clinique importante, voire gravissime : troubles du rythme, difficultés respiratoires, brûlures oculaires diverses, surdité, insuffisance rénale, thromboses coronariennes (occlusion), choc cardiaque, hémorragies internes, paralysies et, dans certains cas, coma d'emblée et mort immédiate...

LES BONS RÉFLEXES

=> Avant toute chose, coupez le courant au disjoncteur ou dégagez la victime avec un objet sec et non conducteur si vous n'avez pas le choix (manche à balai, bâton...) ! Si l'accident a lieu en hauteur, protégez la zone de chute.
=> Faites le 15 ou le 18 pour prévenir les secours.
=> Si la victime est consciente, surveillez-la en attendant les secours
=> Si elle est inconsciente et respire, contentez-vous de la mettre en PLS (Position Latérale de Sécurité).
=> Si elle est inconsciente et ne respire plus, faites-lui du bouche-à-bouche et pratiquez un massage cardiaque.
=> Consultez toujours un médecin même s'il s'agit d'une simple "châtaigne". Une surveillance hospitalière ou un bilan peuvent s'avérer nécessaires.

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Bien manger sans cuisiner
L'Alimentation santé en pratique
Les 3 clés de la santé
Le Guide du thé vert