La Cannelle de Ceylan (Cinnamonum zeylanicum)

Rubrique

Pendant les mois froids d’hiver, la cannelle nous réchauffe de ses notes sucrées. Elle évoque le vin chaud et les pâtisseries de Noël. Mais ces délicieux bâtonnets nous aident aussi à passer l’hiver en pleine forme, sans rhume, ni grippe.

La cannelle de Ceylan est l’écorce d’un arbre : le cannelier. Elle nous vient du Sri-Lanka. Si vous coupez un petit morceau d’écorce et le humez, vous y reconnaîtrez immédiatement l’odeur caractéristique de la cannelle. C’est en séchant que l’écorce s’enroule et forme les bâtons de cannelle tels que nous les connaissons. Déjà utilisée à l’époque gréco-romaine, la cannelle se négociait à prix d’or.

Délicieuse dans les desserts, les liqueurs et certains plats exotiques, la cannelle est aussi un antiseptique et antiviral hors pair, utile pour prévenir les troubles respiratoires et intestinaux. Digestive, stomachique et carminative, elle facilite la digestion et lutte contre les ballonnements.
Antispasmodique, elle soulage les crampes abdominales et les coliques. Expectorante, elle aide à soulager la toux et les affections bronchiques et pulmonaires. Vermifuge, elle élimine les parasites intestinaux. Stimulante, elle vous aide à lutter contre la fatigue. La cannelle est également tonicardiaque, astringente, décongestionnante et hémostatique.

DIFFÉRENCIER LES CANNELLES : CEYLAN OU CHINE ?
La cannelle de Ceylan (Cinnamonum zeylanicum ou verum) nous vient du Sri-Lanka. Son écorce est fine (environ 1 mm), ferme mais facilement cassable à main nue. Sa couleur est ocre et son goût sucré. Son parfum est plus raffiné que celui de la cannelle de Chine.
La cannelle de Chine (Cinnamonum cassia) est, quant à elle, originaire de Birmanie ou de Chine. Son écorce est plus épaisse (2 à 3 mm environ) et difficile à casser. Elle est peu sucrée, parfois légèrement amère et son grain est plus grossier. Sa couleur tire vers le rouge ou le brun. Son odeur est plus forte et vanillée.

Attention, la cannelle de Chine (Cinnamonum cassia) ou casse, originaire de Birmanie, contient une quantité importante de coumarine (environ 2 à 4 grammes par kilo de poudre d’écorce), une substance potentiellement toxique pour le foie. Par contre, la cannelle de Ceylan (cinnamonum verum ou zeylanicum) ne contient quasi pas de coumarine.
Privilégiez donc toujours la cannelle de Ceylan !

SE SOIGNER AVEC LA CANNELLE
=> Pour soigner une extinction de voix, buvez une tasse d’eau chaude additionnée d’une cuillerée à café de cannelle et de deux cuillerées de miel.

=> Pour tonifier votre cœur, tartinez votre pain d’une pâte faite de miel et de poudre de cannelle.

=> Pour faciliter la digestion, faites macérer une nuit 50 g d’écorce de cannelle et 20 g d’écorce de quinquina dans 1 litre de Muscat. Filtrez, mettez en bouteille et buvez-en un petit verre en apéritif ou en digestif.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Infections respiratoires, les prescriptions du Dr Valnet
Problèmes circulatoires : les prescriptions du Dr Valnet
Ma bible de la phytothérapie
Mon manuel de lithothérapie