La maca

Le tonique des femmes
Rubrique

On l’appelle le « ginseng péruvien » et elle est très riche en hormones végétales.

La maca est une sorte de petite pomme de terre qui ne paye pas de mine… Entre la taille du radis et du navet, elle grossit autant qu’elle le peut dans les conditions extrêmes que lui offrent les hauts plateaux de la Cordillère des Andes !

QUI PEUT LE PLUS…
La maca pousse à 4000 mètres d’altitude, là où la plupart des végétaux ne peuvent pas survivre ! Et sans doute est-ce cette résistance qui lui confère des vertus particulières. Car la maca, déjà considérée comme un végétal quasi magique par les Incas, n’a jamais démérité, traversant les siècles en renforçant toujours sa réputation… Il faut dire qu’à l’altitude où elle pousse, les variations climatiques sont extrêmes, allant du soleil le plus intense dans la journée au gel à pierre fendre durant la nuit ! Elle s’adapte, et on la considère, au même titre que le ginseng (d’où son surnom de « ginseng péruvien »), comme une plante adaptogène, c’est-à-dire anti-stress, une plante qui aide l’organisme à résister aux agressions.

UN CONCENTRÉ DE VITALITÉ
La maca concentre quantité d’oligo-éléments, de minéraux et de vitamines, mais, surtout, d’hormones végétales. C’est sans aucun doute à cette dernière particularité qu’elle doit ses effets sur la libido.

SOUS QUELLE FORME ?
Chez nous, on ne la trouve que sous forme de complément alimentaire (en magasins de produits naturels, dans certaines pharmacies ou parapharmacies), séchée et réduite en poudre puis mises en gélules ou en comprimés.

Retour au sommaire du Hors-Série n° 14

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon herbier des feuilles d’arbres... des campagnes et des forêts.
Mon cahier des Fleurs de Bach
Mon cahier pour brasser de la bière
Poids : mode d'emploi