L'ail

Le bulbe ami de votre coeur
Rubrique

Adapté aussi bien en Sibérie qu’en Polynésie, l’ail est devenu un condiment réputé un peu partout dans le monde. Avec l’oignon et l’huile d’olive, il est considéré comme l’un des éléments pouvant expliquer les bienfaits de la diète méditerranéenne. Et il fait en effet baisser le cholestérol, les triglycérides, la tension et la glycémie...

Un papyrus égyptien datant de l’an 1550 avant notre ère mentionne l’ail comme remède à l’hypertension, aux tumeurs et aux parasites… La légende dit même que les esclaves qui construisaient les pyramides devaient leur grande force et leur résistance exceptionnelle à leur consommation d’ail… Chez les Grecs et les Romains, on attribuait au bulbe des vertus anti-infectieuses, cardio-vasculaires, antitumorales et toniques…

DIABÈTE ET CHOLESTÉROL
L’ail semble s’opposer aux désordres métaboliques ! Ainsi, ces dernières 80 années, environ 70 essais cliniques ont été menés sur des humains pour démontrer son action hypolipidémiante. Et, en effet, l’ail fait légèrement baisser les taux de cholestérol et de triglycérides. Par ailleurs, il inhibe l’agrégation plaquettaire et contribue à maintenir l’élasticité des artères, c’est donc un ami du système cardio-vasculaire ! Ajoutez à cela une baisse légère de la tension artérielle et un modeste effet hypoglycémiant et vous comprendrez que l’ail est un aliment protecteur de choix !

Retour au sommaire du Hors-Série n° 14

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les remèdes homéopathiques qui guérissent
Mon herbier des feuilles d'arbres… des parcs et des jardins
Ma Bible des aliments remèdes
Les savoureuses recettes d'Anaïs Dufourneau