L'Anémone des bois

J’ai descendu dans mon jardin...
Rubrique

… ou plutôt de mon jardin, Moi, Zéphyr, dieu du Vent d’ouest, impatient de parcourir les sous-bois à la recherche de celle dont je me suis, un jour, follement épris.

Elle se cache et ne montre son pâle visage que fugacement, au printemps, pendant quelques semaines. Pour rien au monde, je ne laisserais passer cet instant où, enfin, je peux, de mon souffle, caresser ses doux pétales, car ma nymphe, par jalousie, fut transformée en fleur par mon épouse. Mais aucun sortilège ne m’empêchera, inlassablement, chaque année de ma vie errante, d’aller susurrer mon amour à ma douce, tout en me glissant au centre de son cœur foisonnant, le cœur de... l'Anémone des bois.

  • Nom commun : Anémone Sylvie, A. sanguinaire, pâquette, grenouillette blanche.
  • Genre et espèce : Anemone nemorosa.
  • Famille : RANUNCULACEAE : surtout des plantes herbacées mais quelques grimpantes et arbustes ; feuilles alternes ou opposées ; sépales souvent pétaloïdes ; fruit : akènes ou follicules ; plante toxique.
  • Origine : Sous-bois d’Europe et d’Asie tempérée.
  • Hauteur : 10 à 30 cm.

L’anémone nemorosa est une plante toxique, n’essayez pas de l’introduire dans votre jardin si vous avez des animaux. Les bestiaux qui en consomment ont des convulsions, de la dysenterie et urinent du sang d’où son surnom de Herba sanguinaria. On l’emploie en utilisation externe, en vinaigre, contre la gale et l’arthrite.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les clés de l'alimentation santé - L’essentiel à savoir dans votre cas
Mon cahier de Lithothérapie pour soigner les enfants avec les pierres
Champignons Comestibles
Dépression. Le mensonge des antidépresseurs... et les vraies pistes de guérison