Le Coup d'arc

Ou quand souder menace vos yeux
Rubrique

Nombreux sont ceux qui s’adonnent au bricolage, et notamment à la soudure à l’arc. Mais attention au coup d’arc électrique, autrement dit à l’inflammation de la cornée.

Nécessité matérielle ou passion obligent, le bricolage est un phénomène de société qui touche toutes les catégories sociales, qu’il s’agisse de construire sa maison, de rénover un bien, de réparer un ustensile défectueux sans parler de l’artisanat d’art. Parmi les différentes disciplines du bricolage, on retrouve la soudure qui consiste à assembler deux pièces métalliques par voie thermique. Derrière les brûlures cutanées liées à une mauvaise utilisation du matériel se cache le redoutable « coup d’arc », autrement dit une lésion oculaire liée à l’absence de protection efficace des yeux.

ARC ÉLECTRIQUE

Mais il y a soudure et soudure. Souder deux fils électriques avec un simple pistolet ou un fer à souder délivrant une chaleur à 300 °C n’a aucun impact à distance sur les yeux, sauf projection oculaire du métal de soudure. Non, c’est la soudure à l’arc électrique qui constitue le principal danger, un type de soudure qui permet de souder deux pièces métalliques de façon extrêmement solide. La soudure à l’arc est utilisée en plomberie et en métallurgie. Elle consiste à souder à l’aide d’un arc électrique qui élève la température des métaux jusqu’à leur point de fusion (« fonte du métal »). Autant dire que la soudure à l’arc réclame une température intense (autour de 3000 °C) bien supérieure à celle nécessaire à la soudure au fer ou au pistolet.

ATTEINTE DE LA CORNÉE

Ce type de soudure émet de la lumière visible, des infrarouges (chaleur) et surtout des rayons ultraviolets qui agressent l’œil au moment de l’amorçage de l’arc électrique, à l’instar des rayons du soleil. C’est le « coup d’arc » qu’on appelle aussi « flash des soudeurs ». Le coup d’arc correspond à une inflammation de la cornée comme on peut en rencontrer lors des expositions ensoleillées à la neige (« ophtalmie des neiges »). Il s’agit donc d’une conjonctivite particulièrement intense.

VIOLENTES DOULEURS NOCTURNES

Paradoxalement, le coup d’arc ne se manifeste pas dans les minutes qui suivent la soudure, mais plusieurs heures après. C’est donc bien souvent la nuit qu’il survient, se traduisant par des douleurs oculaires violentes qui réveillent et empêchent le sommeil, accompagnées d’une intolérance à la lumière, d’un larmoiement ou d’une impression d’avoir du sable dans les yeux. À l’instar de toute conjonctivite, les yeux sont rouges.

ANTALGIQUES ET POMME DE TERRE…

Les antalgiques type paracétamol permettent de soulager les douleurs. Pour autant, la douleur est souvent si importante que le patient a recours aux urgences hospitalières pour calmer efficacement le coup d’arc (utilisation temporaire d’un collyre anesthésique). À défaut de collyre, appliquer des tranches de pomme de terre bien fraîche sur les paupières permet d’atténuer la douleur à condition de les changer souvent. Enfin, il faut éviter l’exposition à une lumière crue et recouvrir ses yeux d’un tissu sombre. D’une façon générale, les douleurs se résorbent totalement en 24 à 48 heures.

… MAIS SURTOUT PRÉVENTION !

La prévention permet d’éviter le coup d’arc, mais aussi les brûlures liées aux éventuelles projections incandescentes. Elle consiste à porter des lunettes de soudure ou un masque de protection. Dans les deux cas, la protection choisie doit comporter des verres filtrants adaptés (norme NF S 77-104 ou 77-101) dotés de protections latérales suffisamment couvrantes (coques). Les yeux doivent être totalement isolés. Enfin, et même bien protégé, il faut éviter de souder trop longtemps, a fortiori lorsque le visage est tout près de la zone de soudure.

BON À SAVOIR
S’il est recommandé de retirer ses lentilles en cas de douleurs liées au coup d’arc, les lentilles peuvent être portées pendant la soudure lorsque les yeux sont correctement protégés.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon herbier des feuilles d’arbres... des campagnes et des forêts.
Mais pourquoi personne ne nous le dit ?
Bien réel le surnaturel
Mon cahier pour brasser de la bière