Le houblon

Le somnifère naturel
Rubrique

Surtout connu pour son utilisation dans la fabrication de la bière,le houblon est une liane aux intéressantes propriétés apaisantes.

Le houblon (Humulus lupulus) fait partie de la famille des cannabinacées. Sa tige s’accroche n’importe où et grimpe, toujours dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, jusqu’à plus de 10 mètres. Les Grecs et les Romains l’utilisaient pour soigner les problèmes digestifs ou intestinaux. En Asie, la plante servait à soigner la tuberculose, la lèpre, la tension nerveuse, les maux de tête, les crampes intestinales et le manque d’appétit. La plante a très tôt été utilisée pour faire lever le pain. C’est d’ailleurs pour cet usage qu’elle a été cultivée. Ceux qui récoltaient les cônes de houblon avaient tendance à ralentir leur labeur et même à s’endormir, d’où la réputation sédative de la plante. Et les femmes étaient réglées deux jours après le début de la récolte, quelle que soit la période de leur cycle.

LES PRÉCIEUX CÔNES
Ce sont les fleurs femelles, petits cônes appelés strobiles, qui sont utilisées. Les strobiles contiennent des alcaloïdes et sécrètent du lupulin, poussière résineuse jaune à laquelle on attribue les principales propriétés médicinales du houblon.
Il existe peu d’études scientifiques sur le houblon : les deux plus significatives concernent le mélange houblon-valériane qui serait aussi efficace que les somnifères médicamenteux sans en avoir les effets secondaires (accoutumance). C’est donc plutôt par tradition populaire que l’on connaît les propriétés du houblon qui s’avère être diurétique et narcotique.

Retour au sommaire du Hors-Série n° 14

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de Baumes aux huiles essentielles
Mon cahier de botanique
Les huiles essentielles qui guérissent
Mon cahier de réflexologie plantaire