Les bienfaits de l’argile en cas de polyarthrite rhumatoïde

Rubrique

Je réponds à la lettre de Mme R. des Yvelines sur ses réactions anti-nucléaires (dans le n° 136 de juin 2011). D’après les descriptions des douleurs, cela ressemble à de la polyarthrite rhumatoïde, maladie dont j’ai souffert pendant 3 ans, et j’ai été soulagée par des anti-inflammatoires jusqu’au jour où j’ai lu le livre de Raymond Dextreit “L’argile qui guérit” aux éditions Vivre en harmonie. Il faut absolument le consulter car il aide à comprendre la façon de se servir de l’argile et donne beaucoup de témoignages. Craignant pour mon estomac et ne voulant pas continuer à souffrir ni à être soignée à vie avec des anti-inflammatoires, j’ai essayé les cataplasmes d’argile verte. Chaque jour, j’ai appliqué pendant 2 heures minimum ces cataplasmes sur mes articulations douloureuses, pas plus de deux cataplasmes à la fois, car cela épuise, en changeant d’articulation à chaque fois. J’ai fait cela pendant un an et, au bout de ce temps, mon rhumatologue m’a annoncé que j’étais guérie, à tel point qu’il a douté de ma maladie. Je buvais aussi de l’eau argileuse tous les matins. Petite précision : il ne faut jamais remettre un cataplasme utilisé, il faut le jeter. Je n’ai pas compté le nombre de kilos achetés directement à la fabrique. J’ai toujours à disposition des cataplasmes en bandes, en poudre et en grains. J’ai même “récupéré” un doigt de la main qui commençait à se déformer. C’est miraculeux. Avec elle, j’ai soigné mon chat et beaucoup de douleurs et problèmes de santé. J’espère que cette dame pourra être soulagée. »

Mme G. des Yvelines

Retour au sommaire de Rebelle-Santé n° 138

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de Lithothérapie pour soigner les enfants avec les pierres
Mon cahier de remèdes aux épices
Devenir acteur de sa guérison
Mon cahier de botanique