Les laits végétaux pour votre santé

Rubrique

Alternative aux laits d’origine animale, les boissons végétales sont nombreuses, digestes et pratiques pour cuisiner. Issues de céréales ou d’oléagineux, elles sont aussi différentes les unes des autres qu’intéressantes pour leurs apports nutritionnels.

LES BOISSONS VÉGÉTALES
Sans lactose ni caséine, dépourvues de cholestérol et riches en protéines végétales, elles conviennent aux intolérants aux produits laitiers et aux végétariens. En fonction du végétal dont elles sont issues, elles contiennent également des acides gras insaturés, bénéfiques pour la santé cardio-vasculaire, et des minéraux.
Elles sont composées à plus de 80 % d’eau, de céréales entre 10 et 17 % en moyenne, enrichies pour certaines d’une huile végétale (tournesol, carthame, colza), d’un épaississant (farine de graines de caroube, carraghénanes) et d’un émulsifiant (lécithine de soja ou de colza).
La liste de leurs ingrédients est à vérifier sur les étiquettes, notamment pour surveiller la teneur en sel et en sucres ajoutés (sucre de canne, glucose, maltose, malt d’orge, sirop d’agave…), la présence de gluten, les apports en calcium (algue lithothamnium calcareum) et l’origine des arômes.
Si on en trouve maintenant en supermarchés, hormis pour certaines marques de distributeur, le choix et le prix restent souvent plus intéressants en magasins bio.
On les consomme au petit déjeuner comme boisson, seule ou avec des céréales. On les utilise comme base pour préparer entremets, smoothies, crèmes ou béchamels. On les incorpore dans les soupes, gratins ou recettes de gâteaux. Leurs goûts et leurs propriétés étant variés et différents, les alterner permet de profiter au maximum de leurs atouts santé.
Les bébés peuvent en boire occasionnellement dès l’âge de 6 mois au moment des premières diversifications (riz, châtaigne et quinoa), le lait maternel (ou certains laits maternisés pour les mamans qui n’allaitent pas ou décident d’arrêter) restant à cet âge la meilleure source nutritive. En cas d’allergie au lait de vache, le lait de jument semble être une bonne alternative, les laits végétaux, moins riches en protéines, n’étant pas adaptés comme alimentation exclusive dès la naissance.

LES « LAITS » ISSUS DE CÉRÉALES OU AUTRES GRAINES
Le « lait » de soja : il contient des protéines de bonne qualité et peu de graisses, mais n’est pas, comme le lait de vache, source de calcium. C’est pourquoi il en est souvent enrichi par le biais d’algues.
Le « lait » de riz : il est sans gluten et l’une des boissons végétales les moins chères.
La boisson au quinoa : elle est aussi exempte de gluten. Riche en nutriments protecteurs (calcium, magnésium, vitamines, fibres et protéines) et légère pour la ligne.
Le « lait » d’avoine : c'est une source intéressante de fibres solubles. Comme le « lait » d’épeautre, il contient du gluten.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Stress et sommeil, les prescriptions du Dr Valnet
Mon cahier des points qui guérissent
Mon cahier de réflexologie plantaire
Les clés de l'alimentation santé - L’essentiel à savoir dans votre cas