Les régurgitations de bébé

Les régurgitations de lait des bébés sont souvent une source d'inquiétude pour les parents. Pourtant, la plupart du temps, il n'y a pas de raison véritable de s'alarmer face à un phénomène banal appelé à disparaître avec le temps.

UN PHÉNOMÈNE NORMAL ET BANAL…
Les régurgitations de lait des bébés sont souvent une source d'inquiétude pour les parents. Pourtant, la plupart du temps, il n'y a pas de raison véritable de s'alarmer face à un phénomène banal appelé à disparaître avec le temps.
Une étude menée sur près de 1000 enfants a montré que la moitié des nourrissons de 3 mois régurgitent au moins une fois par jour. Le "pic" des régurgitations semble atteint à l'âge de 4 mois. Cependant, l'étude souligne qu’environ un quart des nourrissons régurgitent encore 4 fois par jour à l'âge de 5 mois. Ces reflux physiologiques cessent vers l'âge de 7 mois ou, tout au moins, à mesure que bébé adopte régulièrement une position plus verticale (assise, puis debout) et une alimentation plus solide.

… MAIS PAS TOUJOURS
Si le nourrisson régurgite beaucoup en passant du sein au biberon, il faut suspecter l'existence d'une allergie au lait de vache. Cette allergie, qui affecte 2 à 5% des enfants de moins de 2 ans, peut se traduire par des troubles digestifs (diarrhées, vomissements, reflux gastro-œsophagien), des affections cutanées (eczéma, urticaire chronique) ou des problèmes respiratoires (otites à répétitions, rhinites, asthme). À condition qu’ il soit poursuivi pendant 6 mois au minimum, l’allaitement maternel constitue la meilleure réponse pour prévenir l'allergie au lait de vache. On en est très loin en France, puisque seuls 10% des bébés sont encore nourris au sein un mois après leur naissance.

Peut également se présenter le cas relativement rare où bébé souffre d'un "réel" reflux gastro-œsophagien (RGO). Il n'est pas toujours très aisé de distinguer le reflux physiologique (les régurgitations simples) du reflux pathologique (le "vrai" reflux gastro-œsophagien). En cas de doute, il ne faut pas hésiter à consulter son médecin traitant ou son pédiatre. Ce que l'on peut garder à l'esprit, c'est que les régurgitations simples surviennent habituellement après la prise de lait (souvent en même temps que le rot) et sont indolores, tandis que dans le cas d'un "vrai" RGO, les régurgitations sont non seulement fréquentes et/ou abondantes, mais elles surviennent aussi longtemps après la prise de lait et sont souvent douloureuses (bébé pleure, se tortille, devient pâle, dort mal...). Des vomissements sont également possibles. Lorsque le RGO perdure, il peut se compliquer d'œsophagite (inflammation de l'œsophage).

COMMENT SOULAGER BÉBÉ?

Pour limiter les régurgitations des bébés nourris au biberon, il y a la solution "diététique" des laits épaissis dits "anti-reflux" ou AR. Ces laits contiennent un agent épaississant (farine de caroube ou amidon précuit de riz ou de maïs). Mais du fait de leur contenu en résidus non digestibles, ces produits peuvent entraîner une accélération ou un ralentissement du transit et une fermentation colique.

Le recours à certaines thérapeutiques naturelles est également envisageable pour soulager bébé et éventuellement éviter qu'un problème somme toute mineur ne finisse par évoluer défavorablement. On pourra ainsi faire appel à l'homéopathie.
Voici une formule préconisée par Robert Masson
En alternant avant les biberons et dilués dans une petite quantité d’eau peu minéralisée (Mont Roucous, Montcalm, Rosée de la Reine, Volvic...) :
- 2 granules ASA FOETIDA D30
- 2 granules CUPRUM METALLICUM D30
Asa foetida est un remède indiqué en cas de renvois très fréquents tandis que Cuprum metallicum est conseillé en cas de spasmes et convulsions.

Par ailleurs, on tirera profit à employer des eaux florales de Lavande vraie ou de Camomille noble lors du bain de bébé.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les savoureuses recettes d'Anaïs Dufourneau
Les huiles essentielles qui guérissent
Mon cahier d’Homéopathie personnalisée
Et si vous faisiez tout vous-même?