Ne laissez plus votre genou faire l'essuie-glace !

Rubrique

Une douleur sourde sur l'extérieur du genou et qui va s'accentuer lors de chaque mouvement de flexion ? Une sensation de frottement en montant les escaliers ? Vous souffrez peut-être d'un syndrome «de l'essuie-glace», une pathologie bénigne mais handicapante due à un conflit entre deux structures anatomiques naturelles du genou. Explications.

Le syndrome de l'essuie-glace (SEG), qu'on appelle également « syndrome de la balayette » ou « syndrome de la bandelette ilio-tibiale », touche préférentiellement les sportifs.

SPORTS À RISQUE
- Jogging et marathon
- Cyclisme
- Natation
- Football

ZONE DE CONFLIT
Le SEG provient d'un frottement répété entre un tendon situé sur l'extérieur du genou et appelé « bandelette ilio-tibiale » et une éminence osseuse située sur la face externe de l'extrémité inférieure du fémur (condyle) et appelée « tubercule de Gerdy ».

DES BRÛLURES SUR LE CÔTÉ
La douleur de SEG se manifeste par une sensation d'échauffement ou de brûlure sur le côté externe du genou, 2 ou 3 cm au-dessus de l'interligne articulaire qui sépare le fémur du tibia. La douleur survient au bout de quelques kilomètres de marche ou de course, surtout en terrain accidenté, et disparaît à l'arrêt de l'effort.

L'EXAMEN CLINIQUE AVANT TOUT
Deux tests permettent de confirmer qu'il s'agit bien d'un SEG : le test de Renne et le test de Noble.

DU REPOS D'ABORD
Le traitement du SEG passe par un repos sportif d'environ 3 semaines, associé à des antalgiques et à des anti-inflammatoires par voie orale.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Diététique de l'expérience
Mon cahier de remèdes et recettes au Miel
Grossesse et allaitement sans soucis
Mon cahier des points qui guérissent