Parcs Naturels Régionaux

Un outil de développement durable
Rubrique

Les Parcs Naturels Régionaux (PNR), au nombre de 44 en France aujourd’hui, permettent de préserver des espaces fragiles «à haute valeur environnementale». Ce sont des territoires habités (pas des réserves animalières) dont les élus locaux s’engagent à protéger le patrimoine naturel, culturel et humain.

Par Carine lorenzoni

Pour qu’une zone géographique délimitée devienne un PNR, il faut avant tout qu’elle ait une forte identité (un patrimoine et des paysages qui valent le détour!) et que l’ensemble des acteurs locaux de la zone concernée (c’est-à-dire les communes, les conseillers généraux, mais aussi les habitants) souhaitent que leur territoire adhère à ce type de programme. Il ne suffit pas simplement de décider qu’un petit coin de paradis soit «classé», il faut un vrai projet de développement, de valorisation du patrimoine, à la fois écologique mais aussi culturel. 12% du territoire français sont actuellement classés en "Parcs Naturels Régionaux", concept né il y a une quarantaine d’années pour protéger des sites et les mettre en valeur.

DES MISSIONS BIEN DÉFINIES
Un PNR doit protéger et gérer son patrimoine naturel, culturel et paysager. L’aménagement et le développement de son territoire vont forcément de pair avec le respect de son patrimoine: on ne va pas accueillir n’importe quelle entreprise, construire n’importe quel bâtiment public... Les habitants sont sensibilisés aux enjeux environnementaux. En outre, l’équipe qui gère le PNR doit contribuer à des programmes de recherche. Une véritable charte est signée: on n’obtient pas le label PNR sans engagement! Il faut non seulement un site "exceptionnel", mais un véritable engagement des acteurs locaux (les maires étant en première ligne).

QUI DÉCIDE ET QUI FAIT QUOI?
Les actions sont décidées et mises en place par l’organisme de gestion du Parc: un syndicat regroupant la Région, les communes et les Départements concernés. Certains syndicats s’ouvrent à un conseil scientifique, à des structures de gestion intercommunale... Ce syndicat de gestion recrute, pour réaliser le programme prévu, un directeur et une équipe permanente. Elle se compose d’une trentaine de personnes: des spécialistes de l’environnement, de la gestion des espaces, de l’aménagement, de développement économique et touristique, d’animation culturelle, de valorisation du patrimoine, mais aussi de l’information et de la sensibilisation du public. Une "Maison du Parc" est créée pour accueillir cette équipe, mais aussi pour faire des expositions, être le lieu de débats, de rencontres, d’animations pédagogiques...

QUI PAYE?
Les membres de l’organisme de gestion du Parc (Région, Département, communes...) mais pas seulement. Le ministère de l’Environnement, de l’Agriculture, de la Culture, des dotations financières de l’État viennent également alimenter les caisses du Parc. C’est sans doute ce qui explique la gestation souvent très longue des Parcs... Car qui veut dire création d’un Parc, veut dire aussi investissement financier à tous les niveaux. Et l’enveloppe n’est pas extensible à l’infini...
De telles zones préservées éveillent l’intérêt des collectivités territoriales car elles sont synonymes de développement durable, de respect de l’environnement et le petit "plus" apporté à leur territoire par le label PNR valorise très efficacement le territoire. C’est un excellent moyen de développer le tourisme, de créer des emplois localement... Dans l’absolu, il paraît bénéfique pour tout le monde que toutes les zones qui ont un patrimoine naturel et culturel original soient ainsi classées et protégées.

UN INTÉRÊT ÉVIDENT
En adhérant à un tel concept, les communes, qui respectent donc les règles et les contraintes établies dans la charte, bénéficient en contrepartie de nombreux avantages: elles sont associées à tous les projets d’aménagements (même lorsqu’il s’agit de projets gérés par la Région ou l’État), bénéficient d’une image de marque reconnue, d’une équipe pluridiscipinaire pour les aider à mener à bien leurs projets, de moyens financiers supplémentaires pour la réalisation de certains d’entre eux... Non seulement la nature est préservée, la biodiversité, l’esthétisme, mais l’économie est dynamisée.

POUR EN SAVOIR PLUS : www.parcs-naturels-regionaux.fr

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Problèmes circulatoires : les prescriptions du Dr Valnet
Mon cahier des points qui guérissent
Les secrets d'un jeûne réussi
Les clés de l'alimentation santé