Pieds sans sensibilité et douleurs

Rubrique

J’ai un ami qui, depuis quelques années, a comme il dit "les pieds morts". Cela commence à partir des chevilles. Il ne ressent plus du tout ses pieds lorsqu’il les touche ou lorsqu’il marche sur un obstacle, ce qui lui créait beaucoup de problèmes dans sa profession de menuisier. Sans compter que lorsqu’il est au repos, il ressent dans ses pieds des douleurs et des crampes. Il est suivi par un neurologue à Tours qui l’a fait rentrer une semaine à l’hôpital pour toute une batterie d’examens, sans succès. En octobre prochain, il envisage de lui faire une biopsie. Il lui a été dit que son problème était un "mystère" pour la médecine... À noter qu’il a consulté deux ostéopathes, pensant que cela pouvait venir d’une vertèbre, mais sans succès. Quelqu’un aurait-il une aide à lui apporter ? »

Mme C. d’Indre-et-Loire

LA RÉPONSE DE ROBERT MASSON

Directeur du CENTRE EUROPÉEN DE NATUROPATHIE APPLIQUÉE
Ex-enseignant en Faculté de Médecine/Département Naturothérapie
Prix international de l’Académie diplomatique de la Paix au Mérite des médecines naturelles

Madame,
Je vois trois hypothèses pour expliquer les problèmes de votre ami.

Votre ami est un (actuel ou ancien) fumeur et il fait de l’ARTÉRITE SOUS UNE FORME ATYPIQUE.
Je lui conseille alors :
A – Avant les trois repas, dans un verre d’eau ensemble :
15 gouttes PEUPLIER Bourgeon (Gemmobase) +
15 gouttes COURNOUILLER Bourgeon (Gemmobase) + 1 pipette DISSOLVUROL.
B – Au milieu des 3 repas : 2 comprimés HEPACLEM (si le transit est rapide, un seul comprimé au milieu des 3 repas) + 1 comprimé de TANAKAN. 
C – Sur les crudités, le midi : 2 ANCHOIS marinés.
D – Sur les crudités, le soir : 6 cerneaux de noix.
E – Vers 17 h 30, dans un verre d’eau tiède, le jus d’UN CITRON (bio si possible). 
F – Si votre ami est « enveloppé », il est nécessaire de favoriser la perte de poids. Les deux repas principaux seront composés de crudités + légumes cuits + viande ou poisson ou œufs + un peu de pomme de terre ou pâtes ou riz + dessert : UN PEU de tarte ou compote ou chocolat noir. Mais si l’on choisit le dessert, on supprime le farineux, c’est donc farineux OU dessert + eau de Mont Roucous.
G – Bien sûr, éviction du tabac, du grignotage et de l’alcool.

Si votre ami a beaucoup voyagé (Indes, Afrique, etc.) ou est hypervacciné, il fait peut-être une NEUROPATHIE À VIRUS LENTS, dans ce cas :
A – Tous les jours à jeun :
un gobelet Cuivre Or Argent (Oligosol). 
B – Au milieu des trois repas, pendant 25 jours :
2 gélules PREMUNOR (SND au 05.53.31.06.50), ensuite 1 gélule par repas et diminuer progressivement au fur et à mesure de l’amélioration.
C – Réglage alimentaire extrêmement précis (voir ouvrage de référence*). Vous pouvez soupçonner cette étiologie si votre ami a souvent des coups de fatigue avec « poussée » de fièvre inexpliquée…

Votre ami est MENUISIER, là est peut-être la plus vraisemblable étiologie, car la pratique de ce beau métier oblige à l’INHALATION DE COLLES, DE PEINTURES, DE PRODUITS CHIMIQUES tous plus toxiques les uns que les autres, en particulier au niveau PULMONAIRE, CARDIO-VASCULAIRE et NEURONAL ! Il faudrait, à titre de test, qu’il ne rentre pas dans son atelier pendant un mois pour voir alors si les symptômes s’amendent ou disparaissent.
S’il ne peut faire ce test fondamental (que ne peuvent en aucun cas remplacer les examens de laboratoires), je lui conseille ceci :
A – Un jour sur sept, toujours le même : REPOS + DIÈTE AUX VELOUTÉS DE LÉGUMES ET POMME DE TERRE. Ceci matin, midi, 17 H 30 et soir.
B – 15 mn avant le repas du soir, ensemble dans un verre d’eau de Mont Roucous ou Montcalm :
une ampoule d’AUBIER DE TILLEUL (La Gravelline) + une ampoule de DESMODIUM (Herbier de Gascogne). 
C – Au milieu du repas du soir : une capsule TOTAL CLEANSE FOIE (Solaray).
D – Bien entendu, réglage alimentaire précis (voir Diététique de l'expérience). Toutefois, si les causes du mal sont l’inhalation des colles, des peintures, des décapants et autres produits, les résultats seront partiels.

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Poids : mode d'emploi
Mon herbier des feuilles d’arbres... des campagnes et des forêts.
Les clés de l'alimentation santé
Mon cahier de sophrologie