Lésion à l’œsophage

Rubrique

J’ai 68 ans. Je souffre d’une lésion de 33 cm dans l’œsophage. (...) D’un naturel anxieux, je souffre pratiquement journellement de brûlures. (...) Certes, je mets de la vinaigrette dans mon alimentation, un repas sur deux (le spécialiste ne l’a pas interdite). Actuellement, je prends du magnésium, apparemment ça me calme bien. À quelle fréquence puis-je en prendre ? Quelle doit être mon alimentation ? Sans vinaigrette ? Auriez-vous des solutions à m’apporter  ? »

Mme G. de Seine-Maritime

LA RÉPONSE DE ROBERT MASSON

Directeur du CENTRE EUROPÉEN DE NATUROPATHIE APPLIQUÉE
Ex-enseignant en Faculté de Médecine/Département Naturothérapie
Prix international de l’Académie diplomatique de la Paix au Mérite des médecines naturelles

Madame,
Parmi les causes possibles, il faut savoir que des lésions de l’œsophage peuvent être produites par certains médicaments destinés à traiter l’ostéoporose. Si vous vous soignez pour cette maladie, vérifiez la liste des effets indésirables de vos médicaments. Il faudrait aussi rechercher si vous consommez des boissons ou aliments nocifs sur l’œsophage, à savoir : boissons ou aliments ingérés brûlants, alcools, tabac, aliments fumés, piments, poivres, aliments manufacturés (par rapport aux aliments frais) qui peuvent contenir des conservateurs irritants, tous les aliments frits à haute température (acroléines, goudrons).

Il faudra voir aussi si vous ne prenez pas de l’aspirine trop fréquemment ; l’aspirine est un médicament où la comparaison bénéfice-risque est incontestablement positive, mais elle doit être médicalement prescrite.
Bien entendu, vérifiez les effets secondaires de TOUS les médicaments que vous ingérez et signalez à votre médecin vos « éventuelles découvertes ».
Le plexus solaire étant très sensible aux champs électromagnétiques, pensez à l’éventuelle responsabilité d’un WI FI, d’un téléphone sans fil, etc.
Parmi les étiologies plus rares, peuvent être incriminées des peintures murales synthétiques récentes…

Voici ce que je vous suggère :
1. Au réveil et au coucher, dans un demi-verre d’eau de Mont Roucous, 20 gouttes de la préparation :
CAJUPUTUM  10 DH
ASA FOETIDA 10 DH
aa qsp 60 ml.
2. Dix minutes avant les principaux repas, dans un demi-verre de Mont Roucous, 20 gouttes d’HISTAMINUM 8 DH / qsp 125 ml.
3. Si après quinze jours, les résultats sont insuffisamment probants, ajoutez cinq minutes après la prise d’HISTAMINUM 8 DH, l’ingestion d’un demi-verre de JUS DE POMMES DE TERRE fraîchement pressé avant d’être bu.
4. Alimentation conseillée
- Matin : thé léger ou café léger ou infusion + pain avec un peu de beurre ou purée d’oléagineux.
- Midi et soir : pommes de terre ou riz ou sarrasin ou quinoa avec ou sans légumes verts cuits + poisson ou viande ou volaille + au milieu du repas : crudité (salade verte ou carottes ou autres sauf tomate-melon-pamplemousse) + dessert facultatif : compote ou tarte aux fruits très cuits ou chocolat noir + eau type Mont Roucous.
- Goûter facultatif, il sera pris 5 heures après le repas de midi et 2 heures avant le repas du soir : fruit aqueux de saison (pommes ou poires ou pêches ou melon ou tomates ou fraises ou cerises ou autres…).

NB : sont exclus de cette alimentation : sirops, sodas, conserves, plats préparés à l’avance, miel, soja...

Découvrez nos livres santé

Mon cahier de recettes kombucha et kéfir
Les trois clés de la santé
Les points qui guérissent
Mon cahier de remèdes au bicarbonate