Et si le fructose rendait idiot ?

Rubrique

Publiée dans l’édition du 15 mai du Journal of Physiology, une étude américaine montre comment l’excès de sucreries rend bête, mais aussi qu’il existerait un antidote : les oméga 3. Il ne s’agit que d’essais sur des rats, mais ça fait peur…
En cause : le fructose du sirop de maïs, un sucre « pas cher » ajouté un peu partout dans l’alimentation des Américains (un Américain consomme en moyenne plus de 40 livres de sirop de maïs à haute teneur en fructose chaque année, selon le Département américain de l’Agriculture). L’étude montre qu’une alimentation riche en fructose nuit autant au cerveau qu’au corps ; les auteurs conseillent donc à la fois une diminution de la consommation de sucreries (c’est valable chez nous aussi !) et un apport régulier d’aliments riches en omega 3 (huiles de poissons, de colza, de lin…), la consommation de DHA protégeant le cerveau contre les effets nocifs du fructose.

Retour au sommaire de Rebelle-Santé n° 147

Découvrez nos livres santé

Mon cahier de recettes kombucha et kéfir
Les trois clés de la santé
Les points qui guérissent
Mon cahier de remèdes au bicarbonate