Test PSA : marche arrière difficile

Rubrique

Après avoir dit et répété aux hommes qu’ils devaient régulièrement se faire dépister pour se protéger, difficile de leur faire comprendre que les tests de dépistage du cancer de la prostate ne sont pas utiles (et même parfois dangereux) pour eux… On le comprend. Aux États-Unis où, comme chez nous et depuis quelques mois de plus, les Autorités ont demandé aux médecins d’arrêter les tests de PSA systématiques, les hommes de plus de 75 ans ne sont pas d’accord ! Si tout le monde s’accorde aujourd’hui pour dire que le dépistage par PSA n’est pas toujours bénéfique, et que le rapport bénéfice-risque est négatif pour les hommes en bonne santé, on comprend que des messieurs à qui l’on a prétendu le contraire pendant des années puissent se poser des questions. Souhaitons que les médecins sachent leur expliquer clairement pourquoi il vaut mieux laisser leur prostate tranquille tant qu’elle fait de même avec eux…

Retour au sommaire de Rebelle-Santé n° 147

Mots-clés

Découvrez nos livres santé

Mon cahier de recettes kombucha et kéfir
Les trois clés de la santé
Les points qui guérissent
Mon cahier de remèdes au bicarbonate