Sachez décrypter le langage des yeux

Rubrique

D’un simple coup d’œil, un médecin peut être capable d’en savoir beaucoup sur votre état de santé et une éventuelle maladie, rien qu’en examinant vos yeux. Un examen qu’il vous est aussi possible de pratiquer… à condition de bien y voir !

Les yeux sont un reflet de l’état de santé et de nombreuses maladies peuvent s’y extérioriser. Curieusement, ces pathologies n’ont pas grand-chose à voir avec la vision ou les globes oculaires. Pour autant, il ne faut pas minimiser les signaux d’alerte qu’elles nous envoient à travers nos yeux, et ce de façon très précoce parfois, d’où l’intérêt de les repérer à temps pour un traitement plus rapide.

Vos conjonctives sont trop pâles

La pâleur des conjonctives, autrement dit de la partie interne des paupières et du blanc des yeux, traduit l’existence d’une anémie, en clair une baisse de l’hémoglobine. 

Causes :

Les anémies sont fréquentes chez la femme (règles), lors des déficits en fer, en cas de destruction des globules rouges (drépanocytose), lors d’hémorragies (internes ou externes), d’une hyperactivité de la rate (splénomégalie), d’un déficit en une enzyme, après un traitement médicamenteux, en cas de port d’une prothèse cardiaque, de transfusion sanguine, lors de certaines maladies immunitaires.

Vos yeux sont jaunes 

Comme son nom l’indique, la jaunisse (ictère) correspond à une coloration jaune de la peau mais aussi des muqueuses et des conjonctives, due à un pigment contenu en excès dans le sang, la bilirubine.

Causes :

Avoir les yeux jaunes peut traduire l’existence d’une pathologie hépatique (hépatite, cirrhose...), mais aussi d’une obstruction des voies biliaires (cancer du pancréas, calcul dans la vésicule ou le cholédoque, inflammation ou infection de la vésicule biliaire), d’une destruction importante des globules rouges (anémie, maladies sanguines, accident de transfusion sanguine, infections diverses...).

Un anneau blanchâtre entour la cornée

Il s’agit d’un arc cornéen, appelé également gérontoxon.

Causes :

Fréquent chez la personne après 60 ans, l’arc cornéen traduit parfois l’existence d’un excès de cholestérol dans le sang. Mais attention, chez la personne âgée, tout arc cornéen n’est pas synonyme d’hypercholestérolémie. Chez la personne plus jeune en revanche, l’arc cornéen y est assez souvent corrélé. Une consultation médicale s’impose.

Vos yeux paraissent exorbités

Des yeux exorbités traduisent l’existence d’une hyperthyroïdie, autrement dit un fonctionnement anormalement élevé de la thyroïde.

Causes :

L’âge (femmes âgées de plus de 60 ans surtout), antécédents familiaux d’hyperthyroïdie, prise de certains médicaments (Cordarone, amiodarone, produits à base d’iode...).

Autres symptômes

D’autres signes doivent amener à consulter un médecin :
Un reflet blanc dans un œil : présence d’une tumeur maligne dans la rétine (rétinoblastome).
Une paupière progressivement tombante : tumeur du poumon du même côté, myasthénie...
•​​​​​​​ Des dépôts jaunâtres dans le recoin entre l’œil et le nez (xanthelasma) : signe d’accumulation de graisses et de cholestérol.
•​​​​​​​ Œil douloureux : outre les traumatismes, l’œil douloureux peut correspondre à un glaucome, autrement dit l’augmentation de la pression dans l’œil liée à l’augmentation de la quantité d’humeur aqueuse. Le glaucome s’accompagne également d’un brouillard visuel, de nausées, de vomissements et de céphalées.

Troubles de la vision

•​​​​​​​ Baisse de l’acuité visuelle : vieillissement, hypertension artérielle, diabète, tabagisme.
•​​​​​​​ Taches bleutées et fixes ou suies rouges devant les yeux (phosphènes) : décollement rétinien.
•​​​​​​​ Réduction brutale du champ visuel : tumeur cérébrale hypophysaire, sclérose en plaques, embolie artérielle cérébrale, anévrisme de la carotide.
•​​​​​​​ ​​​​​​​Vision double (diplopie) : baisse du potassium sanguin (hypokaliémie), sclérose en plaques, botulisme, myasthénie, tumeur cérébrale, hyperthyroïdie.

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Ma bible de la phytothérapie
Mon herbier des feuilles d’arbres... des campagnes et des forêts.
Mon cahier de lithothérapie
Les Menus et les recettes qui guérissent