Appelez-moi Pomelo

Rubrique

Pomelo, c’est le véritable nom du "pamplemousse" que nous trouvons sur les étals de nos contrées.

Le pomelo est le croisement d’un pamplemoussier et d’un oranger. Il est né à la fin du XVIIIe siècle en Amérique.

On trouve des pamplemousses dans les pays tropicaux, ils sont bien plus gros que les pomelos et ont une peau très épaisse.

En observant la Nature, on se rend compte qu’elle est vraiment bien faite. En effet, le pomelo est un fruit qui pousse en période hivernale. Il se consomme de novembre à mars, période où notre corps doit se gorger de minéraux pour affronter l’hiver.

Des vitamines dans le pomelo

Comme tous les agrumes, sa richesse en vitamine C est importante, mais il contient également de la vitamine A qui a une action bénéfique sur le vieillissement de la peau, permet d’augmenter la résistance aux infections et favorise une bonne croissance des os et des dents. La vitamine A est également l’un des constituants des pigments de la rétine : si vous avez des difficultés pour conduire la nuit, il est bon d’en consommer. Elle permet aussi de régulariser le fonctionnement de la glande thyroïde, ce qui n’est pas à négliger de nos jours...

Le pomelo contient également de la vitamine B5. Cette vitamine est soluble dans l’eau : consommez donc le pomelo cru, vous serez assuré d’en bénéficier dans sa totalité. La vitamine B5 participe au fonctionnement et à la régénération des cellules, et elle a une action favorable sur la peau et les cheveux.

Les bienfaits du pomelo

Le pomelo contient des flavonoïdes permettant de neutraliser les radicaux libres, prévenant ainsi l’apparition des maladies cardio-vasculaires et certains cancers.

On retrouve également de l’auraptène qui aurait une action sur la dimimution de la prolifération des cellules cancéreuses.

On lui attribue des vertus en cas d’excès de cholestérol et il permettrait de lutter contre l’hypertension. Il favoriserait l’assimilation du calcium dans l’organisme.

Le pomelo est très peu calorique, et peut être une bonne aide en complément d’un régime amincissant. Ne vous en privez pas !

Ses pépins possèdent des propriétés antimicrobiennes. L’extrait de pépin de pomelo stimule le système immunitaire. À l’heure où la publicité nous dit « les antibiotiques, c’est pas automatique », il est une alternative utile. Il est bon d’en avoir dans sa pharmacie pour prévenir ou soigner les maux de l’hiver.

Précautions

Prendre certains médicaments en même temps qu’un jus de pomelo peut entraîner des effets secondaires graves. Si vous suivez un traitement médical, ne consommez pas de pomelo au même moment et parlez-en avec votre médecin.

Choisir son pomelo

Il existe deux sortes de pomelos. Ceux dont la pulpe est jaune au goût acidulé et un peu âpre, et les roses ou rouges à la saveur sucrée et plus parfumée.

Vous les choisirez avec une peau bien ferme et lourds, de préférence bio.

Utilisez la peau !

Je garde souvent la peau que je fais sécher. Cela me permet de faire de délicieuses huiles délicatement parfumées pour agrémenter les salades, les légumes vapeur ou une céréale.

Conservation

Je ne les mets pas au réfrigérateur, car je trouve qu’ils perdent leur parfum. Ils se conservent à température ambiante pendant une bonne semaine.

Découvrez nos livres santé

Mon cahier détox sucre
Le mensonge des antidépresseurs
Ma bible de la phytothérapie
D'ici et d'ailleurs les aliments qui guérissent