Mars venteux, vergers pommeux !

Avec une météo souvent imprévisible, le jardinier doit saisir toutes les opportunités pour préparer sans retard la saison !

Ce mois-ci, focalisez votre attention sur le sol pour prendre vos décisions. Température et humidité du sol sont deux paramètres clés : en sol froid, rien ne germe ni ne pousse, en sol gorgé d’eau ou très sec il en va de même. Si les bonnes conditions ne sont pas au rendez-vous, mieux vaut patienter, ou changer de stratégie en renonçant aux semis pour des plantations, par exemple. Dans tous les cas, gardez la possibilité d’abriter vos plants : voile d’hivernage, tunnel mobile ou production sous châssis ou serre froide en prévention de gelées inopinées.

*

=> Semez en pleine terre si le sol est ressuyé et assez chaud (8 °C environ) les pois nains hâtifs, fèves, navets, carottes, salades, bettes, radis, radis noirs, panais, poireaux

=> Semez sous abri, pour ne pas prendre de risques, une partie des carottes, bettes, radis, panais et salades, et en terrine au chaud les tomates, melons, aubergines, poivrons et autres frileuses potagères comme les courges, potirons

=> Repiquez à partir du 15 les choux, laitues et autres légumes semés sous châssis le mois dernier. Les plantes, pour la plupart, résistent d’autant mieux au froid qu’elles sont au stade "4 feuilles vraies" (voir schéma ci-dessous).

=> Plantez les artichauts en sol ameubli et enrichi avec du terreau ou un mélange de compost + terreau, et en situation dans une zone accessible et bien exposée : ciboulette, cerfeuil, persil, estragon, thym et éventuellement basilic, si le climat le permet.

=> Installez une ou plusieurs variétés de pommes de terre précoces, après avoir aéré et ameubli le sol en profondeur.

=> Plantez des fraisiers et paillez-les.

=> Nettoyez au fur et à mesure les carrés qui vont être semés ou plantés, pratiquez le faux semis pour limiter les travaux de désherbage.

=> Surveillez les limaces et les escargots qui se réveillent aussi et peuvent rapidement mettre à mal vos plantations.

*

=> Taillez la vigne, et faites le point sur le palissage et les tuteurs.

=> Apportez au pied de chaque arbre, selon sa taille, entre 5 pelletées de compost évolué pour les plus jeunes et deux brouettes pour un arbre senior. Étalez et enfouissez le compost par un léger griffage. En fin de mois, arrosez copieusement avec un mélange de purin de consoude et d’ortie. Ces conseils sont valables aussi pour les petits fruits (framboisiers, groseilliers, cassissiers…)

=> Protégez les pêchers en boutons ou en fleurs contre le gel en arrosant les fleurs. Pour prévenir la cloque, pulvérisez sur la couronne une solution à base de décoction de prêle + 1 % de soufre mouillable.

=> Étendez la procédure aux fruitiers en fin de mois.

=> Traitez avec les huiles blanches les troncs et les branches qui abritent des larves ou des œufs d’insectes. En fin de mois, repérez la présence d’auxiliaires dans votre verger et, si nécessaire, introduisez des prédateurs (coccinelles, par exemple) que vous achèterez dans le commerce. Favorisez leur installation en introduisant à proximité ou dans le verger quelques plantes attractives pour les parasites et qui leur serviront de garde-manger : fèves, soucis, capucines… Profitez-en pour penser plus globalement aux autres plantes : les répulsives utilisées au potager (tagète, lavande, ail…) et les mellifères qui ont un rôle clé pour la production.

*

 => Nettoyez progressivement le jardin. C’est l’occasion d’éliminer les limaces et les escargots qui se dissimulent aux pieds des touffes de vivaces, de diviser les touffes âgées pour stimuler leur croissance et d’aérer la terre entre les plantes. Attention, certains bulbes sortent juste de terre, il ne faut pas casser les jeunes tiges fragiles.

=> Terminez le terreautage de la pelouse, apportez un peu de poudre de roche et d’azote sous forme de sang séché. Profitez des pluies pour semer dans les zones dégradées.

=> Favorisez la dispersion des perce-neige : dès qu’ils sont défleuris et avant qu’ils ne fanent, divisez les touffes. Installez en pleine terre les bulbes défleuris qui étaient dans la maison, vous les retrouverez l’an prochain au jardin.

=> Semez en place les annuelles rustiques : clarkia, julienne, nigelle, centaurée, pied d’alouette, pavot, monarde, pois de senteur… Couvrez-les en cas de coup de froid.

=> Semez au chaud les annuelles frileuses : œillet d’Inde, pétunia, sauge, verveine, agératum, cosmos

=> Installez les grimpantes : clématite, capucine...Attendez encore un peu pour les ipomées.

=> Plantez les derniers rosiers à racines nues et griffez le sol autour de ceux qui sont en place en incorporant du compost.

=> Taillez les rosiers buissons et les grimpants remontants.

=> Soignez vos plantes de terre de bruyère. Si elles jaunissent, remplacez la terre de la fosse de plantation par de la terre de bruyère pure et fibreuse ; donnez quelques coups de sécateurs pour éliminer les axes chétifs ou mal orientés. Par beau temps, pulvérisez le feuillage avec une décoction de prêle + ortie (dilution 1 litre de décoction pour 10 litres d’eau) pour stimuler la croissance.

=> Marcottez (en couchant une branche) les azalées, les rhododendrons, l’hamamélis, les noisetiers. Pour les petits fruits, on peut obtenir des marcottes par buttage des pieds mères.

=> Bouturez les plantes qui ont hiverné : géraniums, fuchsias, anthémis

*

 => Augmentez la fréquence des arrosages. Avec l’allongement de la durée du jour, la croissance va redémarrer. Profitez-en pour envisager les rempotages et un griffage de la terre de surface ; dans certains cas, il faut en rajouter.

=> Nettoyez les plantes qui en ont besoin suite à l’hiver ou à l’hivernage : enlevez les pousses malingres ou sèches, les feuilles mortes ; dépoussiérez les feuilles.

=> Rabattez certaines pousses pour redonner une belle forme à vos plantes ou pour les stimuler. Ainsi, pour les poinsettias qui ont perdu leurs bractées colorées, on rabat les jeunes tiges des ¾ de leur longueur.

=> Vérifiez l’état sanitaire : douche tiède pour éliminer les acariens et les cochenilles, suivie d’une pulvérisation et d’un nettoyage des feuilles avec une solution d’alcool + savon. L’opération doit parfois être répétée.

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Bourdonnements et autres maux d’oreilles
Les secrets d'un jeûne réussi
Mon cahier de botanique
Recettes gourmandes anti-cancer