Faites vous-même votre papier pH

Rubrique

Le papier pH est un indicateur coloré qui permet de déterminer le pH du liquide avec lequel on va le mettre en contact... La couleur du papier va en effet virer selon le degré d'acidité ou de basicité (alcalinité) du liquide… Simple, efficace, infaillible et ludique !

Un (tout petit) peu de chimie

⇒ pH est l'abréviation de potentiel Hydrogène. Le pH permet d'évaluer la concentration de l'ion hydrogène dans une solution et donc de définir si un milieu (quel qu'il soit) est acide, neutre ou basique.
⇒ L'échelle de valeur est comprise entre 0 et 14. Le 0 désigne la valeur la plus acide et le 14 celle la plus basique (ou alcaline). Le neutre étant l'indice 7 (c'est le pH de l'eau pure à 25 °C).
⇒ On l'écrit toujours pH suivi de la valeur : par exemple, pH 7 pour neutre.
⇒ pH acide (de 0 à 6), neutre (7), basique ou alcalin (de 8 à 14).

Notre indicateur : le chou rouge

► On va utiliser du chou rouge parce qu'il contient des anthocyanes (du grec anthos « fleur » et kuanos « bleu sombre »), des pigments qui lui donnent sa couleur.
► Les anthocyanes ont la propriété de changer de couleur en fonction du milieu acide ou basique.
► Ainsi le chou rouge reste violet en condition neutre, et change de couleur si le milieu est acide ou basique.

Pourquoi c'est utile ?

Sur le plan de la santé : quand on sait que l'acidité du corps favorise les maladies, on se dit que c'est plutôt pas mal de savoir où on en est…

⇒ Tester son propre taux d'acidité.
⇒ Tester les liquides de notre corps, salive et urine sur une semaine : il faut faire plusieurs tests dans la journée et plutôt entre les repas. Comme notre métabolisme est différent le jour et la nuit, les tests du matin ne seront pas les mêmes que ceux pratiqués dans la journée.
⇒ Faire une moyenne des résultats et gérer son alimentation en fonction.
⇒ Plus on aura d'acidité dans le corps, plus on aura de risque de développer cancer et inflammations diverses et variées.
⇒ Une alimentation idéale devrait comptabiliser 80 % d'aliments basiques (= alcalins) et 20 % d'aliments acides. On peut facilement trouver sur internet une liste des aliments classés selon leur pH.

Sur le plan professionnel

♦ En tant que savonnière, j'utilise le papier pH pour connaître le taux de causticité de mes savons.
♦ En savonnerie, on fabrique du savon en mélangeant de la soude caustique et du gras, c'est ce qui provoque la réaction chimique dite « la saponification » (voir Rebelle Santé n° 207).
♦ Si mes savons étaient trop basiques, ils en deviendraient caustiques, d'où l'intérêt d'une vérification régulière.
♦ Pour les professeurs, c'est un test très intéressant à faire avec leurs élèves. En général, ils adorent !

Sur le plan personnel

♦ En aquariophilie, le pH de l'eau des poissons doit être compris entre 5 et 9, c'est important pour que ceux-ci ne développent pas de maladies.
♦ À faire avec les enfants, c'est génial (enfin, avant 14 ans, parce qu'après, ils nous regardent comme si on s'était teint les cheveux aux couleurs de l'arc-en-ciel...).

Matériel & matières premières

- Papier, neutre si possible. Le papier est en général acide, alors que le papier utilisé par les administrations est neutre (pour que la conservation se fasse dans de meilleures conditions). Il nous faut donc un papier à la norme ISO 9706 (qui contient moins de substances neutralisant l’action des acides). On peut aussi utiliser un papier standard, mais le stock de papier pH se conservera moins longtemps.
- Un demi-chou rouge
- Eau distillée (l'eau du robinet est légèrement basique et peut donc influencer les résultats)
- Casserole ou bouilloire
- Filtre à café permanent ou étamine
- Couteau
- Mixeur
- Grand bac, saladier ou plat rectangulaire
- Bâtonnets
- Plusieurs petits pots avec couvercles
- Étiquettes ou papiers
- Les liquides pour les tests d'acidité ou de basicité, rangés du plus acide au plus basique :
  • Acide chlorhydrique
  • Vinaigre blanc
  • Jus de citron vert
  • Vin rouge
  • Jus de tomate
  • Lait
  • Eau distillée
  • Thé vert
  • Thé noir
  • Rooibos
  • Savon
  • Bicarbonate de soude
  • Cristaux de soude
  • Soude caustique.

Mise en œuvre

Plusieurs techniques s'offrent à nous, mais je vous ai choisi la plus simple et la plus facile à mettre en œuvre.

Le papier pH

1. Faire bouillir 1 litre d'eau distillée.
2. Pendant ce temps, couper le demi-chou rouge en lanières ou le découper grossièrement.
3. Verser l'eau sur le chou rouge découpé et mixer, l'eau devient violet foncé. Si le liquide vire au bleu (ça peut arriver si on utilise de l'eau du robinet), ajouter un peu de vinaigre blanc pour lui redonner sa couleur violet foncé.
4. Laisser refroidir et filtrer.
5. Verser le mélange dans un saladier ou un grand plat.
6. Prendre plusieurs feuilles de papier et les tremper dans le mélange, bien les imprégner et les faire sécher à plat.
7. Quand tout est sec, conserver
2 grandes feuilles de papier et couper des bandelettes dans le reste des feuilles.
8. C'est terminé !

Les liquides tests

1. Prendre les petits pots, faire pour chacun une étiquette avec le nom d'un des liquides tests (voir plus haut), les aligner dans l'ordre de la liste et les remplir avec les différents liquides.
3. Préparer des coupelles ou des petits verres, les disposer devant les pots étiquetés et verser un petit peu du liquide correspondant dedans. Les quantités sont infimes, donc les risques limités, mais soyez prudent avec l'acide chlorydrique et la soude.
4. Ajouter ensuite la même quantité de jus de chou rouge. On obtient des tons différents selon le pH.

*

5. Prendre une feuille de papier pH et, avec le bâtonnet, y déposer une goutte de chaque en notant à quel liquide test cela correspond, et les numéroter du plus acide au plus basique (photo ci-dessus) en comparant les couleurs obtenues avec celles indiquées dans l'encadré.

*

Évidemment, les couleurs tests obtenues ne sont pas exactement celles que vous trouverez dans le commerce, puisque les industriels n'utilisent pas de chou pour fabriquer leur papier pH, donc inutile de comparer nos résultats avec les leurs, ce ne seront pas les mêmes… c'est pourquoi je vous explique aussi comment se fabriquer un comparateur de couleurs sur papier pH au chou rouge !

Le comparateur

1. Découper un cercle de 10 cm de diamètre dans une des feuilles de papier pH prêt, c'est-à-dire déjà imprégné et sec.
2. Avec un bâtonnet (en le changeant à chaque fois), prélever un peu de liquide dans l'ordre, du plus acide au plus basique, et déposer une goutte sur les bords du cercle de papier, noter le pH (photo ci-dessous).

*

3. Laisser sécher, le comparateur est prêt.
4. Vérifier la justesse de votre comparateur en trempant des bandelettes dans les liquides "nature" conservés dans les petits pots.   
5. Ranger le comparateur avec les bandelettes pH et conserver le tout dans une boîte hermétique à l'abri de la lumière et de l'humidité.

Utilisation

1. Sortir une bandelette-test de sa boîte, la tremper dans un liquide dont on veut connaître le pH et chercher la correspondance sur le comparateur.

Exemples d'utilisations

• On peut bien sûr tester son urine, sa salive.
• On peut tester ses aliments : un fruit ou un légume, par exemple, en le coupant en deux et en posant la bandelette sur la pulpe ou la chair humide.
• On peut tester son savon : on mouille ses doigts et on frotte un peu le savon avant d'y poser la bandelette.
• On peut s'amuser à jouer avec le pH sur les couleurs, ainsi pour colorer du tissu on peut le tremper dans des liquides de pH différents et jouer sur les tons. Par exemple, si on trempe du tissu dans un bain de curcuma, le tissu devient jaune. Si on le laisse sécher et qu'ensuite on le trempe dans un bain de bicarbonate de soude, le tissu devient rouge-vieux rose, c'est magique !
• On peut aussi faire des motifs en ne mettant que quelques gouttes de liquide acide sur un support basique et vice versa.
À vous de jouer…

Et surtout, n'oubliez pas… On peut TOUT faire soi-même ! Si vous avez un doute, consultez mon dernier bouquin "Et si vous faisiez tout vous-même ?" sorti en avril dernier ou contactez-moi là : lateliereconaturel.net

Je vous souhaite un joli mois de novembre sous le signe des feux de cheminée et des réunions familiales…

Bien chaleureusement

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Hydroxyde de magnésium, une panacée à connaître : le Chlorumagène
Les huiles essentielles qui guérissent
L'alimentation santé : les recettes!
Maux de bouche, aphtes, gingivite, rage de dent...