Faites vous-même votre sac pyramide

Rubrique

Ce mois-ci, vous allez ressortir votre boîte à couture. On va commencer l'année en se confectionnant un joli sac original et très facile à faire, « le sac pyramide »...

Sac à main, de voyage ou petit baluchon, à vous de voir, suivant sa taille, comment vous souhaitez le décliner !

Je précise que ce modèle de sac n'est pas de mon invention, c'est un modèle de sac rencontré dans le magazine « 100 idées » n° 34 du mois d'août 1976, de Robert César (je dis souvent qu'il faut rendre à César ce qui est à César...).

Matières premières

- 5 feuilles de papier A4 pour le patron
- et du carton pour le gabarit (facultatif)
- au choix, cuir, feutre, tissu, bulgom ou chambre à air
- lanières de cuir et, au choix, fil, ficelle, cordelette, coton ciré... solides.

Matériel

- une machine à coudre ou vos petites mains
- de bons ciseaux
- un emporte-pièce si vous décidez d'utiliser du cuir épais
- 2 aiguilles (adaptées aux matières premières choisies)
- un stylo pour tracer le patron
- cutter ou couteau assez affûté.

Préparation : le patron

⇒ tracer sur une première feuille de papier un rectangle de 15 cm x 21 cm ABCD. Il sera notre repère (et le fond du sac...)

*


⇒ sur le côté AB, noter le centre ab (donc à 10,5 cm)
⇒ placer une feuille le long du côté AB et, en partant de ab, tracer une ligne perpendiculaire de 18 cm jusqu'au point E
⇒ du point E, tracer EA et EB

*

⇒ faire la même chose du côté CD, noter le centre cd
⇒ placer une feuille le long du côté CD et, en partant de cd, tracer une ligne perpendiculaire de 18 cm jusqu'à F
⇒ de ce point F, tracer FC et FD
⇒ sur le côté AC, noter le centre ac (donc à 7,5 cm)
⇒ placer une feuille le long du côté AC et, en partant de de ac, tracer une ligne perpendiculaire de 13 cm jusqu'à G
⇒ tracer GA et GC

*

⇒ faire la même chose du côté BD, noter le centre bd (à 7,5 cm)
⇒ placer une feuille le long du côté BD et, en partant de bd, tracer une ligne perpendiculaire de 13 cm jusqu'à H
⇒ tracer BH et DH.

Découper le long des tracés AE, EB, BH, HD, DF, FC, CG et GA. On obtient un rectangle flanqué de 4 triangles, c'est le squelette de notre sac

*

Rassembler les cinq parties du patron en les scotchant sur le verso du papier. Il faut maintenant tracer les points de repère et les points de couture.

⇒ sur les côtés AE, EB et DF, FC, mettre un point de repère à 7 cm et à 14 cm
⇒ sur les côtés AG, GC et BH, HD, mettre un point de repère à 7 cm
⇒ on obtient, sur le triangle AEB, les points de repère a,e,e',b

*

⇒ sur le triangle BHD, les points de repère h,h'
⇒ sur le triangle DFC, les points de repère d,f',f,c
⇒ sur le triangle CGA, les points de repère g',g
⇒ puis, sur les premiers 7 cm Aa, Ag, Bb, Bh, Dh', Dd, Cc, Cg', à 0,5 cm du bord, faire des points tous les centimètres, ce sera les points de couture

*

⇒ à chaque coin de ABCD, faire un tracé d'1 cm en travers. On fera des encoches, ce sera plus facile pour commencer la couture
⇒ sur la ligne G- ac, à partir du haut, mesurer 2 cm et faire un repère (pour la coulisse de fermeture) - (croix bleue)

*

⇒ faire la même chose sur la ligne H-bd.

Il reste encore à prévoir les trous pour la bandoulière, qui peut se transformer en poignées si on fabrique ce sac en très grande taille...

On va travailler sur les derniers tiers eEe' et f Ff'

⇒ faire un tracé f f' (qui coupe perpendiculairement le tracé cd-F)
⇒ le tracé s'arrête à 1 cm du bord de f et f'
⇒ tracer une parallèle à f f' à 2 cm vers F. On obtient un petit trapèze qui sera évidé - ph 8
⇒ faire une petite croix à 1 cm du bord et à 1 cm de la base du trapèze, ce sera l'endroit de la coulisse de fermeture (croix rouge)

*

⇒ faire la même chose du côté eEe'.

Le patron est maintenant fin prêt.
Vous pouvez reproduire ce patron sur du carton (carton assez souple), ce qui permettra de conserver intacts les patrons papiers originaux et, le jour où vous voulez vous confectionner un autre sac, de travailler sur les gabarits cartons, moins fragiles.

La confection

Le tracé

• Reproduire le patron sur le matériau choisi.
• Ici, c'est du cuir, donc pas d'ourlet à faire.
• Si jamais vous optez pour du tissu, il faudra utiliser un tissu assez épais afin qu'il garde une certaine tenue ou alors le doubler et insérer, si besoin, un carton pour rigidifier le fond du sac.

La découpe

⇒ découper le cuir en suivant le patron, ne pas oublier la découpe des petits trapèzes ee' et f f' et les encoches aux 4 coins du rectangle ABCD
⇒ sur ce rectangle qui fait office de fond, repasser sur le tracé avec le cutter ou le couteau affûté, sans trop appuyer, afin de marquer l'emplacement, mais sans découper
⇒ à l'emplacement des points de couture, Aa, Ag, Bb, Bh, Dh', Dd, Cc et Cg', découper à l'emporte-pièce ou à l'aiguille à cuir, mais c'est plus joli et plus net à l'emporte-pièce

*

⇒ découper dans un autre morceau de cuir 8 petits carrés d'1,5 cm de côté
⇒ découper des lanières en cuir de 15 cm de long environ ou de la ficelle, ou du joli ruban...
⇒ découper une grande bande de 3 cm de large sur au moins 80 cm, c'est pour la bandoulière d'épaule.

L'assemblage

Pour la bandoulière

⇒ sur chaque extrémité de la bandoulière, tracer un carré de 3 cm x 3 cm et, avec l'emporte-pièce, y faire 8 trous

*

⇒ sur l'envers du cuir, sous les trapèzes évidés ee' et ff', tracer un trait-repère à 3 cm de la découpe et y insérer la bandoulière à l'envers
- ph 10, la positionner sur le trait  et, au travers des trous percés, y marquer les repères au stylo. Enlever la bandoulière et, sur les repères, faire les trous à l'emporte-pièce. Faire la même chose de l'autre côté
⇒ positionner la bandoulière comme on le souhaite (moi, je préfère quand la bandoulière passe dessus pour que sa couture soit visible) et coudre au point sellier*

*

⇒ pour fixer le petit morceau de triangle restant qui passe au-dessus de la bandoulière, poser un morceau de cuir carré d'1,5 cm et percer un trou à l'emporte-pièce à travers les 3 épaisseurs, l'une après l'autre. Relier le tout avec un lien noué des 2 côtés.
⇒ faire la même chose des 2 côtés.

Pour la couture du sac proprement dite

⇒ préparer les aiguilles et le fil (ici, c'est du coton ciré). On va avoir un seul fil avec 2 aiguilles enfilées à chaque bout
⇒ commencer la couture par le bas : insérer les aiguilles face à face dans le 1er trou

*

⇒ on va ainsi les croiser jusqu'au dernier trou. Faire 2 gros nœuds solides
⇒ faire la même couture aux 4 coins du sac.

*
Pour les coulisses qui serviront à fermer le sac

⇒ sur les repères sous ee', ff ', G et H, faire des trous à l'emporte-pièce
⇒ couper 4 fois 10 cm d'une jolie ficelle, ruban, cuir ou coton ciré (mais suffisamment épais pour que cela résiste un peu et que ça tienne une fois le sac fermé), ici ce sera des lanières en cuir
⇒ préparer les petits carrés de cuir d'1,5 cm. Dans 4 d'entre eux, faire un trou au milieu (carré*) et dans les 2 autres, faire 2 trous (carré**), toujours à l'emporte-pièce pour garder un joli fini
⇒ passer la lanière de cuir au travers d'un carré* et du trou sous e et le faire ressortir sur le trou du côté G au travers d'un petit carré**, faire un nœud à chaque extrémité, les carrés de cuir se trouvant à l'extérieur du sac pour que ce soit plus joli
⇒ refaire la même chose du côté f pour le faire ressortir dans le même trou G et dans le 2e petit trou du carré**

*

⇒ même chose pour le trou sous e' qui ressort sur le trou H et le trou sous f' qui ressort aussi sur le même trou H
⇒ ces lanières, aidées par les petits carrés qu'on va faire coulisser, vont servir à fermer le sac et à le maintenir serré. Mine de rien, ces petits carrés font tout le boulot !
⇒ Et voilà c'est terminé !!

J'espère vous avoir donné envie de ce joli sac qui m'inspire depuis tant d'années, je serais ravie de le croiser au bras ou à l'épaule de quelqu'une ou de quelqu'un… en attendant, si vous souhaitez me contacter, n'hésitez pas : lateliereconaturel.net

Bien chaleureusement

*couture sellier : coudre avec 2 aiguilles en même temps, qu'on passe, face à face, chacune à son tour, dans les mêmes trous.

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de bien-être aux 4 saisons
Mon cahier de remèdes et recettes au Miel
Bien manger sans cuisiner
Les compléments alimentaires qui guérissent