En avril, tout bouge !

Entre premières récoltes et semis, le jardinier s’active, tout en gardant un œil vigilant sur les intrus et la météo...

Les jeunes plants et les feuilles ou fleurs qui émergent des bourgeons sont particulièrement sensibles. Ces tissus jeunes, riches en sucre, en azote et gorgés d’eau, attirent à la fois les insectes et les champignons. L’observation fréquente des cultures doit permettre au jardinier d’intervenir rapidement pour éviter une installation durable. C’est le bon moment pour faire l’inventaire des plantes « auxiliaires », attractives ou répulsives, utilisées en plantation ou en préparation. 

Les conditions météorologiques peuvent être déterminantes : excès d’eau, coups de chaud et gel. 

Favorisez l’écoulement de l’eau : la plantation et le semis se font toujours en sol ressuyé, quitte à être plus tardifs. 

Éviter les dégâts du gel n’est pas toujours simple en fonction des végétaux : couvrez les plantes et les arbres avec un voile de forçage, protégez du vent et de la rétention d’eau dans le sol pour limiter l’effet du froid, paillez avec du compost en fermentation ou paillez très épais, arrosez par aspersion les parties aériennes à protéger…

*

Semez en place dès que le sol est ressuyé et réchauffé : bette, betterave rouge, carottes, chicorée frisée d’automne, chou cabus, céleri-rave, céleri à côte, fenouil, mesclun, laitue de printemps, radis, oignons, panais, maïs… 

Semez en place selon la région et les conditions météorologiques : courgettes, courges, concombre, cornichons, en les couvrant ponctuellement pour les maintenir à bonne température.

Semez encore au chaud (châssis, abri chauffé) des tomates, aubergines, piments, poivrons, melon, basilic, cerfeuil, persil, coriandre… Ces plants vont rattraper leur « retard », ils permettent aussi de remplacer les plants qui sont malades et de prolonger la saison.

Repiquez en godet les semis du mois dernier et acclimatez les jeunes plants pour une mise en place la dernière quinzaine du mois ou début mai.

Plantez les plants achetés en godet, prévoyez de les couvrir le soir ou les jours un peu plus frais. Installez les artichauts, les variétés d’été de choux et laitues, topinambours, asperges, oignons, échalotes, rhubarbe, pommes de terre, poireaux. Petits pois et haricots pour les zones les plus chaudes.

Récoltez poireaux, asperges, radis, bettes, roquette, oignons blancs, laitue pommée d’hiver, brocolis…

Accélérez la maturation des fèves en coupant la tige au-dessus de la 5e ou 7e fleur et buttez les pieds.

Nettoyez les carrés qui vont être semés ou plantés, prenez assez de temps pour faire 1 et au mieux 2 faux semis, puis apportez une couche de 2-3 cm de compost mûr pour l’incorporer avant d’installer plantes ou graines.

Enlevez les feuilles mortes des fraisiers, griffez le sol en surface et répandez un mélange de terreau (1/2), compost mûr ou fumier composté (1/3) et de sable (1/5) sur 3-4 cm d’épaisseur.

Évitez les infestations d’altises en installant des plantes qui les attirent (tanaisie, trèfle blanc) ou au contraire qui les repoussent (radis et ail). Limitez leurs dégâts en arrosant abondamment, en posant un voile anti-insectes en période de vol, ou en traitant avec une décoction d’ail ou du purin d’ortie.

*

Surveillez au potager, mais aussi dans le jardin, les limaces et les escargots. Un paillis fin (lin), les cendres de bois, le purin d’absinthe permettent de les dissuader.

*

Nettoyez le pied des arbres, enlevez le paillage, griffez la terre en surface et apportez en « terreautant » du compost mûr ou du fumier composté.

⇒ Refaites, si nécessaire, une cuvette au pied des arbres de moins de 3 à 5 ans selon les espèces et paillez.

Ébourgeonnez les poiriers pour réguler la charge et l’alternance.

Traitez préventivement contre les maladies fongiques avec de la prêle dans les vergers où il y a eu peu de problèmes l’année dernière. Dans les zones à forte infestation, optez pour l’oxychlorure de cuivre en respectant les doses au pied de la lettre. En principe, 5 g/litre, excepté pour la tavelure où l’on préconise davantage en traitement de printemps : 10 à 15 g/litre.

Nettoyez la zone des petits fruits, aérez la terre en profondeur et divisez les touffes de framboisiers. Fertilisez avec un apport conséquent de compost mélangé à un peu de cendres de bois ou de poudre de roche.

Vérifiez le système d’arrosage en prévision des journées chaudes.

*

La pelouse : 
Aérez, scarifiez et terreautez avec un mélange terreau + compost tamisé. Les pluies de l’hiver ont lessivé l’azote, un apport avec du compost est bienvenu.
Ressemez les zones abîmées, préparez un lit de semence bien affiné, semez, tassez, arrosez et couvrez la zone avec un voile de forçage pour activer la levée et protéger des oiseaux. 

Nettoyez les massifs, enlevez les restes de paillage, dégagez bien les pieds des plants de façon à ramasser les limaces et les escargots qui s’y abritent. Sur une période ensoleillée et chaude, griffez la surface du sol pour exposer les pontes.

Apportez du compost mûr sur tous les massifs après le nettoyage et le griffage du sol.

Installez les fleurs en godet. 

Semez sous abri chaud les annuelles de l’été, à repiquer après les derniers risques de gelées en mai : œillets de toutes sortes, pois de senteur, volubilis, capucines, pétunias, verveines, coquelicots et pavots divers, les différentes sauges, bleuets, nigelles de Damas, impatiens, bidens, diascia, tabac ornemental, tournesol, soucis, lin...

*

Nettoyez les plantes restées en place.

*
Soucis d'eau

Réorganisez l’environnement végétal du bassin pour avoir une diversité plus importante : introduisez des soucis d’eau (Caltha palustris) et la salicaire (Lythrum salicaria) sur les berges, et des plantes à installer dans l’eau en fonction des différentes profondeurs. Les plantes immergées oxygénantes sont nécessaires pour l’équilibre du bassin. En cas de printemps chaud, plantez de la renoncule aquatique et, en prévision de la canicule de l’été et de l’automne, le cornifle immergé, les potamots, les élodées et l’hottonie des marais.

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de bien-être aux 4 saisons
Mon cahier de remèdes et recettes au Miel
Bien manger sans cuisiner
Les compléments alimentaires qui guérissent