Anti-insectes...

... les 10 bons gestes à adopter
Rubrique

Rampantes ou volantes, ces bestioles fatiguent, piquent, dévorent, obsèdent. C’est la guerre. Plutôt que de dégainer l’artillerie lourde toxique, ciblez vos frappes en associant bons gestes et bonnes plantes.

Moustiques, tigres ou pas, phlébotomes, tiques, aoûtats, mouches… quand l’armée des minimes a décidé de nous pourrir la vie, elle ne le fait pas à moitié. Avec le retour des beaux jours, c’est aussi le retour des nuées d’insectes, vampires nocturnes ou exaspérants diurnes, qu’on ne veut plus ni sur soi ni à la maison. D’autant qu’ils peuvent en plus véhiculer des maladies – Lyme pour les tiques, leishmaniose pour les phlébotomes, dengue, zika et chikungunya pour les moustiques-tigres… Pas question de se laisser dévorer vif ! Pour autant, faut-il s’intoxiquer avec des produits plus dangereux que les insectes eux-mêmes ?
Certainement pas.

La guerre contre les nuisibles, en 10 réponses détox et intraitables :  

Protégez-vous totalement

40 % des piqûres d’insectes (surtout de moustique) se font à travers un vêtement. Mettre du répulsif sur votre peau, c’est bien. Couvrir aussi vêtements, sac à dos, rideaux, tente, moustiquaire est tout aussi essentiel. Pour tous ces « accessoires » (textiles…), utilisez un répulsif aux huiles essentielles en spray.

Vaporisez des huiles essentielles sur vos roues de valises...

… et même sur l’ensemble de vos bagages, cela vous évitera de rapporter à la maison des insectes hyper pénibles, notamment les puces de lit.

L’HE de référence à la belle saison, c’est celle d’eucalyptus citronné

Les huiles essentielles sont les seuls insecticides naturels efficaces

Mais restent à utiliser avec parcimonie et précautions ! Par exemple, celles de géranium renferment du géraniol, insectifuge, mais potentiellement allergisant pour la peau, surtout en cas d’applications excessives. L’essence de citron, à force, peut être nocive pour la vie aquatique.

Laissez tomber les répulsifs classiques

Gel d’aloe vera : votre meilleur allié une fois piqué

Il est extra apaisant pour la peau. Rien n’empêche d’y ajouter 1 goutte d’HE de lavande aspic (la boss des piqûres) pour un effet spectaculaire anti-démangeaisons si celles-ci sont terribles.  

Toute l’année, les acariens nous pourrissent la vie

Surtout à la mauvaise saison, lorsqu’on se confine. Pas vraiment des insectes (ce sont des arachnides, c’est-à-dire des araignées), ces minuscules vampires se repaissent de nos peaux mortes la nuit dans le lit (il y en a 1,5 million dans votre matelas, si si !). Leurs déjections et eux-mêmes, fortement allergisants, sont responsables de 45 % des allergies ! La meilleure façon de s’en débarrasser tient en 2 mots : aérer et aspirer. Laissez ouvert votre lit en journée (les flemmards adorent) et aspirez régulièrement les pièces, canapés, rideaux… et votre matelas.

Bannissez les produits acaricides classiques...

Le pyrèthre est l’un des insecticides naturels les plus connus

C’est normal car il dégomme tous les insectes, sans trier. Y compris hélas les abeilles. À la base, c’est une tanaisie (fleur) mais son extrait, utilisé aussi comme acaricide, est toxique pour l’environnement, surtout les chats (ils peuvent en mourir) et la vie aquatique. Et dangereux en inhalation, ce qui est exactement le cas quand on l’utilise sous forme de spray à la maison : les minuscules gouttelettes pénètrent profondément dans les poumons. Et sous forme de spirales à brûler, on profite des fumées de combustion cancérigènes. Bof !

L’huile essentielle de citronnelle, aussi efficace que le DEET contre les moustiques « classiques » chez nous, est très sécuritaire d’emploi

Pour conclure, si vous diffusez des HE pour éloigner les moustiques, prudence en cas de présence de jeunes enfants, de personnes allergiques/asthmatiques, de chat (ils ne supportent pas certaines HE), de femmes enceintes.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Recettes gourmandes anti-cancer
Mon cahier de gemmothérapie
D’ici et d’ailleurs, les épices qui guérissent
Les 3 clés de la santé