L’été au jardin est toujours une fête

Profitez-en et sachez la prolonger jusqu'en septembre !

 

Ce printemps, nous avons été nombreux à être assidus au jardin, confinement oblige ! Prolongeons ces bienfaits du jardin sur notre équilibre et notre santé en savourant nos récoltes jusqu’aux portes de l’automne…

*

Semez des légumes d’automne ou d’hiver : navet, radis rose ou noir, radis blanc glaçon, scarole, mâche. 

Semez l’angélique, les carottes, le chou de Chine, le cerfeuil, le persil et les épinards qui vous fourniront de 2 à 3 récoltes avant que le froid ne s’installe, et puis encore 2 ou 3 au printemps (sauf en cas d’hiver très rigoureux).

Plantez les courgettes pour récolter jusqu’en octobre, et semez les haricots grains début juillet pour récolter début septembre. 

Arrosez en économisant l’eau :

- Uniquement lorsque les plantes en ont besoin, surtout au moment du grossissement des fruits et pour éviter la montée à graines des salades, épinards, bettes.
- Arrosez copieusement de façon espacée.
- L’eau s’évapore moins si on l’apporte en fin de journée.
- Paillez pour limiter l’évaporation de surface.
- Binez pour éviter la remontée par capillarité de l’eau stockée en profondeur dans le sol.

Surveillez les tomates : tuteurez, pincez, traitez préventivement contre le mildiou avec de la prêle ou du jus d’algues. N’utilisez le cuivre qu’en dernier recours.

*

⇒ Taillez en vert les poiriers et pommiers en juillet.

Palissez le kiwi après avoir pincé les rameaux latéraux au-dessus de la 4e feuille.

Étayez les branches chargées en fruits pour éviter la casse.

Taillez les framboisiers non remontants qui ont produit.

Procédez à un nettoyage prophylactique : coupez les rameaux malades ou déformés, éliminez les fruits malades sur l’arbre, ramassez tous les déchets végétaux tombés au sol (fruits, feuilles…) et brûlez-les.

Binez au pied des arbres, paillez sur une épaisseur limitée à 6-10 cm pour éviter l’installation de rongeurs.

Installez des pièges à frelons.

Attirez les forficules ou perce-oreilles : bourrez un pot en terre (12-18 cm de diamètre) avec de la paille ou du foin ; maintenez ce bourrage avec un grillage à poules et suspendez le pot contre une branche dans un arbre où il y a des pucerons.

*

Tuteurez les plantes hautes (tournesol, rose trémière, cosmos, glaïeul…). Pour les plantes en touffe ou à grosses fleurs (dahlias, gauras, œillets...), utilisez des tuteurs cylindriques ou avec cercle horizontal.

Supprimez les fleurs fanées pour prolonger la floraison, pincez les extrémités de rameau pour densifier les touffes et décaler la floraison vers septembre. 

⇒ Bouturez les hortensias, les arbustes à floraison de printemps ou de début d’été. Récupérez les drageons des rosiers anglais ou paysagers ou de ceux qui drageonnent naturellement ; ils sont plus adaptés aux contraintes locales (sécheresse, froid…). Quelques exemples de variétés : Ghislaine de Féligonde, Rose de Provins, Cardinal de Richelieu… 

Taillez assez court (toujours sur le bois de l’année) les lavandes, les népétas, les géraniums après floraison, pulvérisez de la prêle et arrosez 15 jours après avec du purin de consoude. Vous aurez des fleurs jusqu’en octobre.

⇒ Taillez les arbustes qui ont fleuri en juin, taillez en vert les grimpantes ou les arbustes. 

Semez les bisannuelles pour le printemps prochain : roses trémières, digitales, giroflées...

Récoltez les graines des pavots, bleuets, nielles, coquelicots…

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les compléments alimentaires à l’épreuve de la science
Mon cahier d'homéopathie
Mon cahier de lithothérapie
Les clés de l'alimentation santé