Et si le trafic aérien était le principal moteur de la pandémie ?

Rubrique

Nous sommes nombreux, je pense, à peu ou mal connaître les quelques dizaines de kilomètres autour de chez nous. Il nous reste sans doute des merveilles à découvrir d’un coup de vélo ou de train. D’après les annonces du gouvernement, les Français peuvent réserver leurs vacances pour cet été, mais pas au bout du monde. Alors c’est l’occasion de découvrir les trésors multiples qui nous entourent.

Dans son blog quoidansmonassiette, le jeune chercheur Thibault Fiolet (que Lucie a interviewé dans le précédent numéro) publie une longue étude sur l’impact du trafic aérien dans l’évolution initiale de la pandémie. Cette étude écologique invite à se poser bien des questions sur nos modes de déplacements ; vous pouvez ne lire que les conclusions, mais aussi suivre le raisonnement argumenté du chercheur, tout est détaillé.

Le gouvernement a choisi de renflouer Air France. Ne serait-il pas plus judicieux encore et temps de renforcer le réseau ferroviaire et/ou de soutenir ses usagers afin que les voyages en train soient plus abordables ? Jusqu’à la crise actuelle, partir une semaine en avion tout compris (dans de nombreux pays, en particulier méditerranéens) coûtait souvent moins cher que passer une semaine dans le département voisin…

N’hésitez pas à consulter l’étude de Thibault Fiolet, en accès libre sur son blog : quoidansmonassiette.fr

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Diététique de l'expérience
Les 3 clés de la santé
Rhumatismes et autres maux articulaires
L'Alimentation santé en pratique