Faites vous-même votre tablier de cueillette

Pour récolter vos simples
Rubrique

Que diriez-vous d'un tablier de cueillette et de récolte rien qu'à vous ? Plutôt sympa l'idée, non ?
Alors, ce ne sera pas un quelconque tablier de cueillette, mais bien un multi-poches où vous pourrez récolter en même temps une grande quantité de végétaux différents !

Matériel et matières premières

• Papier millimétré
• 2 feuilles A3 (29,7 x 42 cm)
• Nnappe en papier 
• cCrayon, fil, ciseaux
• Fer à repasser (facultatif mais pratique pour les ourlets)
• Machine à coudre (les plus courageux peuvent s'en passer)
• Tissus de différentes couleurs
• Pressions, ficelle, rubans… (selon vos choix)

Le patron

Ce sera un tablier dit « japonais » qui a les bretelles qui se croisent dans le dos. Ses bretelles larges sont hyper confortables et, comme il s'enfile par la tête, il est vraiment super pratique puisqu'il ne bouge pas quand on a besoin de se pencher. C'est le modèle idéal à mon sens quand on veut se sentir à l'aise pendant les cueillettes. 

Ce modèle a 10 poches parce que je le confectionne pour moi et que j'ai besoin de grandes, petites et nombreuses poches quand je pars en cueillette. Si vous ne souhaitez pas en avoir autant, vous pouvez très bien en diminuer le nombre et la taille si elles vous paraissent trop grandes.

Le traçage

Comme le traçage avec des arrondis est un peu particulier, dans un premier temps, on va utiliser une feuille de papier millimétré pour dessiner notre patron en miniature. On va s'aider de points repères pour les tracés.

*1. Sur une feuille de papier, tracer un rectangle ABCD de 5,1 cm de large x  10 cm de haut. 
 2. Sur AD, en partant de A, tracer un point E à 3,5 cm. 
3. Sur BC, en partant de B, tracer un point F à 3,5 cm. 
4. Tracer le trait EF.
5. Sur AD, en partant de D, tracer un point G à 2 cm. 
6. Sur BC, en partant de C, tracer un point H à 2 cm.
7. Tracer le trait GH. 
8. Sur AD, en partant de A, tracer le point i à 5 cm. 
9. Sur BC, en partant de B, tracer le point J à 5 cm. 
10. Tracer le trait iJ.
11. Sur AD, en partant de A, tracer le point K à 2 cm. 
12. Sur BC, en partant de B, tracer le point L à 2 cm. 
13. Tracer le trait KL.
14. Sur AD, tracer le point M à 4,5 cm, en partant de A.
15. Sur BC, tracer le point N à 4,5 cm, en partant de B. 
16. Tracer le trait MN.
17. Tracer le trait DJ, tracer le point d à 1,4 cm en partant de D.
18. Sur DC, tracer le point c à 3 cm en partant de D. 
19. Sur GH, tracer le point g à 0,3 cm en partant de G.
20. Sur EF, tracer le point e à 1,3 cm et le point f à 3,4 cm en partant de E.
21. Sur AB, tracer le point a à 0,7 cm, le point a' à 3,1 cm et le point b à 3,8 cm en partant de A.
22. Sur KL, tracer le point k à 0,9 cm, le point k' à 3,4 cm et le point l à 4,5 cm en partant de K.
23. Sur MN, tracer le point m à 1,8 cm et le point n à 2,7 cm en partant de M.

Maintenant, on a tous les points repères qui vont servir à tracer le patron.

1. Relier a + k + e + m + n + f + k' + a'.
2. Relier b + l + L.
3. Relier E + g + d + c.
4. Arrondir un peu les traits entre chaque point de manière à obtenir un joli tracé.

On obtient le patron de la moitié de notre tablier sans les poches – photo 1.

Le patron en taille réelle

Pour le patron en taille réelle, c'est simple, il suffit de multiplier par 10 toutes les dimensions données plus haut, de les reporter sur la nappe en papier et de découper – photo 2.

*

La découpe du tablier

1. Plier en double le tissu, endroit contre endroit et tracer le patron.
2. Ajouter une marge de 2 cm tout autour.
3. Couper notre modèle – photo 3.

*


4. Faire un premier ourlet d'1 cm puis un second d'1 cm au fer à repasser, tout le tour, sauf au bout des bretelles (Aa et a'b), et le coudre au point droit – photo 4.

*

Les poches

On va faire 2 modèles de poche.

⇒ Les plus faciles seront constituées d'une seule pièce de tissu cousue directement sur le tablier en laissant le haut ouvert. On obtient une poche pas trop large d'ouverture, plutôt idéale pour des petits végétaux de type pâquerettes, violettes… où la cueillette est délicate. On peut fermer ces poches avec des pressions.

⇒ Les plus grandes seront confectionnées (avec deux couches de tissu) avant d'être posées et cousues sur le tablier. Il nous faut des ouvertures assez larges pour éviter de faire tomber les récoltes à côté de la poche. Plutôt pour les cueillettes de type grosses fleurs ou touffes : reine-des-prés, racines de consoude, sureau… et qu'on récolte plutôt en quantité : millepertuis, aubépine… Elles auront besoin d'un lien pour avoir une fermeture efficace.

Étant donné la dimension du tablier, on va utiliser la largeur de feuilles A3 pour faire les grandes poches.

La grande poche centrale sur le devant (la bleue)

1. Prendre une feuille A3 et la positionner sur le tissu. Tracer le pourtour et ajouter une marge de 1 cm, sauf sur un des petits côtés où il faut laisser une marge de 4 cm.

2. Recommencer la même opération. On obtient 2 rectangles identiques tracés sur le tissu.

3. Préparer 2 languettes de 10 cm x 42 cm avec une marge de 1 cm autour.

4. Préparer une autre languette de 30 cm x 10 cm avec 1 cm de marge autour.

5. Découper le tissu en suivant les différents tracés.

6. Plier les languettes dans leur longueur et repasser. Les assembler endroit contre endroit, au niveau des marges, et coudre – photo 5.

*

7. Épingler les languettes sur le 1er grand morceau de tissu et coudre  les 3 côtés, endroit contre endroit, en laissant la marge la plus grande (4 cm) en haut – photo 6.

*

8. Recouvrir avec le second morceau de tissu et coudre de la même façon sur 3 côtés.

9. On obtient une poche à l'envers. Avant de la retourner, replier les dernières marges vers l'envers du tissu. La dernière marge de languette de droite + la dernière marge du grand tissu face à nous + la dernière marge de la languette de gauche (on laisse de côté la dernière marge de l'autre grand tissu). Épingler ces 3 rebords et coudre au point droit – photo 7.

*

10. Retourner la poche. 

11. Positionner la poche sur le tablier, épingler les 4 côtés (3 côtés sous la pliure) comme sur la photo 8 et coudre au point droit. Consolider la couture du haut de la poche afin qu'elle soit solide.

*

Les poches larges sur les côtés (les jaunes safran)

Sur mon modèle, j'ai voulu faire des poches avec un bas arrondi qui "suit" celui du tablier, je vous donne la marche à suivre, mais si c'est trop compliqué, vous pouvez les faire rectangulaires, de manière à ce qu'elles s'arrêtent avant l'arrondi du tablier. Dans ce cas, reprenez le modèle de la grande poche bleue en modifiant légèrement les dimensions.

1. Positionner une feuille A3 sur le côté du tablier en traçant l'arrondi du côté et découper. Dans le résultat final, l'arrondi de la poche se trouve à l'extérieur du tablier.

2. Positionner le patron sur le tissu et laisser une marge de 2 cm sur le côté droit du patron et en haut. Laisser une marge de 10 cm sur le côté arrondi et en bas du patron.

3. Comme je le veux d'un seul tenant, je repositionne mon patron collé aux 10 cm de marge en le retournant.

4. De la même façon, je laisse 2 cm de marge en bas et en haut et 10 cm + 2 cm sur le côté droit du patron – on obtient le patron de la photo 9.

*
(les 10 cm, c'est pour la profondeur de la poche et les 2 cm de marge pour la couture). 

5. Mettre le tissu endroit contre endroit et coudre tout autour sur les 2 cm de marge en laissant le haut ouvert. Comme il y a davantage de tissu en bas, on va faire un flou artistique comme sur les photos 10 et 10bis.

**

6. Coudre les ourlets du haut et positionner sur le tablier. Épingler et coudre les côtés au tablier – photo 11.

*

7. Refaire la même chose en inversant afin de faire une autre poche pour l'autre côté du tablier.

Les pochettes (orange, jaune à pois blancs, rouge fleurie, bleue à motif)

Elles sont faites dans les dimensions que vous choisissez, cela dépendra de vos besoins de cueillette.

► Les pochettes orange et les pochettes bleues à motif : elles sont cousues entières avant d'être incorporées au tablier. Elles sont sur le même mode de fabrication que la grande poche centrale bleue, mais en plus petit.

La pochette rouge fleurie et la pochette jaune à pois : une seule face de tissu avec un ourlet d'1 cm tout autour. On coud d'abord les ourlets tout autour et ensuite 3 côtés de la jaune à pois sur le tissu rouge à fleurs et ensuite on coud 3 côtés de la pochette rouge directement sur le tablier. C'est facile. 

Le montage des pochettes 

À ce stade, sur le tablier, on a déjà cousu les grandes poches et les pochettes rouge fleurie et jaune à pois, il nous reste les dernières pochettes à coudre.

1. Positionner les pochettes restantes aux endroits que l'on souhaite – photo 12.

*

2. Coudre uniquement le haut du côté intérieur des pochettes sur la poche plus grande sur laquelle elles sont posées.

Les fermetures

⇒ Les pressions sur les pochettes suffisent à maintenir une fermeture efficace au vu de leur faible profondeur, ce sont les plus simples.

⇒ Les cordons : on peut utiliser de la cordelette ou faire des liens en tissu. Dans ce cas, découper des bandes de 3 cm de tissu. Au fer à repasser, les plier dans le sens de la longueur, puis faire un ourlet de 5 mm vers l'intérieur – photo 13. Faire un point droit.

*

⇒ Pour fermer la grande poche bleue : fabriquer un anneau en tissu et le coudre au point zigzag, en haut de la poche. On peut aussi le coudre, comme ici, sur le bas de la pochette rouge fleurie – photo 14.

*

⇒ Entailler l'ourlet dans son milieu et passer le lien, le ressortir à chaque bout et coudre avec un point zigzag – photo 15 (pour tenir la poche fermée, passer le lien dans l'anneau en tissu – photo 15bis).

**

⇒ Pour les grandes poches jaune safran, de la même façon, entailler l'ourlet, passer le lien, le ressortir et coudre avec un point zigzag – photos 16 et 16bis.

**

⇒ Il nous reste plus qu'à coudre les bretelles ensemble. Faire un croisé dans le dos et coudre au point droit endroit contre endroit. Faire une petite couture en parallèle de chaque côté pour aplatir le tissu.

C'est terminé !!!

Voilà les ami-e-s, j'espère vous avoir donné envie de partir en cueillette avec ce joli tablier coloré et confortable. Maintenant que le confinement est enfin terminé, allons dans la Nature et profitons de ce qu'elle a à nous offrir… toujours avec parcimonie bien entendu ! 

Si des doutes ou questionnements subsistent, c'est par là : lateliereconaturel.net ou en direct à la boutique "Les secrets de l'Alchimiste" à Saint-Savinien (17350).

Je vous souhaite un merveilleux été sous le signe de la Liberté, 

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier pour brasser de la bière
Mon cahier pour aller jeûner
Mon cahier de sorcière pour devenir irrésistible
Rhumatismes et maux de dos : les prescriptions du Dr Valnet