Avec Moutsie, sorcière des Pyrénées

« Libérez-vous de la Peur »
Rubrique

Un long voyage vers la sagesse

Au mois de juillet, je me suis isolée dans les Pyrénées, pour me ressourcer. Je suis allée chez Moutsie qui a accepté de partager une période de silence avec moi. Elle était en train d’écrire. Et moi aussi. Elle m’a accueillie généreusement, m’a fait profiter, dans le calme intégral, de l’inspiration de la nature sauvage, son amie depuis quarante ans. Elle a aussi très gentiment partagé avec moi son savoir sur les plantes : leur vie, leurs sensibilités, leur intelligence, leurs vertus...

Oui, nous avons offert quelques parenthèses à notre silence : cueillette et nettoyage des plantes, préparation des huiles, des tisanes, des produits de soin… Puis nous retournions au silence. La nuit, nous dormions sous les étoiles, en écoutant les cigales ! Se sentir en sécurité en pleine forêt, apprendre le langage des autres vivant.es…
Ce fut un voyage à la fois philosophique et fantastique. Un voyage chez une sorcière. 

Moutsie, même si elle fait partie d’un réseau national de spécialistes des simples (les plantes médicinales), même si elle agit à l’échelle nationale et internationale sur les questions écologiques, veut vraiment garder une activité locale. Elle cueille les plantes sauvages des Pyrénées. Elle s’est impliquée dans les mouvements des paysans, des écologistes des Pyrénées. Elle coopère avec les agriculteurs des Pyrénées. Elle organise des stages sur l’autonomie, la reconnaissance et l’utilisation des plantes comestibles, médicinales et bio-­indicatrices, pour celles et ceux qui voyagent dans les Pyrénées. Elle aime être la Sorcière des Pyrénées.

Un long voyage vers la sagesse

Enfant, elle a appris à fabriquer des objets pour gagner des sous. En 1974, à 17 ans, elle feuillette par hasard Le guide de l’anticon­sommateur et elle a un déclic : elle commence à faire des recherches pour fabriquer ses propres produits de soin. Elle lit, elle lit, elle lit. Ses lectures multiplient ses questionnements sur la civilisation humaine et, un jour, elle décide de changer radicalement de vie en se réappropriant des savoirs et savoir-faire. Elle se forme en lisant et en écoutant, en expérimentant… 

Très jeune, elle rejoint un réseau de femmes voyageuses et elle découvre ainsi les lieux de vie et les pratiques de nombreuses femmes partout sur la planète. C’est surtout en Australie qu’elle apprend
beaucoup de choses sur les plantes. Quand elle rentre en France, elle s’installe dans la nature avec quelques femmes, pour vivre en pleine autonomie et faire connaissance, plus profondément encore, avec le monde vivant qui l’entoure. 

Après ce grand voyage à la rencontre de sages, de sorcières du monde entier et à la découverte de trésors sauvages, Moutsie est devenue une véritable ethnobotaniste autodidacte.

Se former avec l’Ortie

Moutsie est l’autrice de nombreux livres très abordables (y compris financièrement).  À travers son association L’Ortie, elle propose des formations, elle organise des stages sur l’autonomie, la reconnaissance et l’utilisation des plantes comestibles et médicinales. Il s’agit de se réapproprier les savoirs confisqués et de devenir le plus autonome possible, en contrôlant sa santé. Dans ces formations, on s’initie à la botanique, au jardinage écologique, à la fabrication de produits de soin ou de ménage à base de plantes, on pratique la cuisine sauvage… Il y a même une première leçon d’apiculture… On fait connaissance avec la biodiversité et les insectes, on fait le diagnostic du sol à partir des plantes bio-indicatrices…

L’objectif principal de Moutsie est que nous retrouvions la confiance en nous nécessaire pour reprendre en main notre santé (plus d’informations sur le site de l’association L’Ortie : http://www.lortie.asso.fr/).­

*

Faire face au Corona

Dès le début de la crise sanitaire, Moutsie a donné des conseils et diffusé ce qui lui semblait le plus utile pour passer au travers du virus.

Elle a expliqué qu’il fallait « se doper » aux vitamines C et D, mais qu’on ne les trouvait pas seulement sous forme de cachets, qu’il fallait manger de la verdure et des légumes lacto-fermentés non pasteurisés.

La PEUR affaiblit le système immunitaire

Moutsie ne se laisse pas aller au pessimisme ; elle nous appelle, au contraire, à nous renforcer en gagnant en autonomie : « Protégez-vous. Libérez-vous de la peur qui affaiblit le système immuniraire. Renforcez-le. Ayez confiance en vous. »

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Faut bien mourir de quelque chose !
Mon cahier des Fleurs de Bach
Le jeûne : mode d’emploi
Mon cahier de recettes d'anniversaire pour petits poly-allergiques