L’hiver s’annonce

La période est au nettoyage et à la protection contre le froid. N’anticipez pas trop, car la météo hivernale peut réserver des surprises ! 

Entre octobre et décembre, les jardiniers préparent l’hiver. Depuis quelque temps, les épisodes de froid et de gel sont courts ou absents de nos hivers. Dans ces conditions, mieux vaut installer les protections hivernales au coup par coup en fonction de la météo et toujours couvrir les sols pour éviter l’érosion et favoriser l’activité de la faune du sol.

*

Forcez les pissenlits et les endives

Cultivez des variétés de jours courts, sous châssis ou tunnel. Semez radis, carottes, choux de printemps, laitue, mâches jusqu’à Noël. Tout l’hiver, échelonnez les semis d’épinards.

Semez clair pour avoir des plants trapus et aérez régulièrement le châssis ou le tunnel.

Repiquez les choux de printemps, les salades.

Plantez l’ail et l’échalote en sol filtrant.

Bêchez à la grelinette les terres lourdes (argileuses) et couvrez-les avec une culture (engrais vert ou autre) ou un paillage multicouches : sur la terre, une couche de broyat de paille ou de feuilles sèches (5-8 cm), recouverte d’une fine couche de compost mûr, puis d’une couche de 10 cm de matériaux grossiers secs (feuilles, pailles…).

*

Brossez les écorces, appliquez au pinceau sur les troncs et grosses branches un badigeon composé d’1/3 de bouse de vache et de d’2/3 de terre argileuse.

Luttez contre le monilia – maladie fongique repérable par la présence de fruits momifiés sur les fruitiers à pépins et à noyaux – avec une solution d’oxychlorure de cuivre (6 g/L).

Supprimez les brindilles sèches, les rameaux en mauvais état et les rejets au pied des pruniers et des pommiers, et enlevez le gui, parasite qui affaiblit les arbres.

Stratifiez les noyaux de pêcher pour multiplier les variétés locales souvent assez résistantes à la cloque et adaptées aux conditions climatiques.

⇒ Si vous en avez et si cela est possible, lâchez les poules, elles élimineront les larves de carpocapse et autres insectes.

*

Soignez les arbres qui ont souffert de la sécheresse en été, puis des tempêtes et de la pluie en automne : enlevez le bois mort, griffez la terre sous la couronne et apportez du compost ou du fumier composté avec un peu de corne broyée (30 à 50 g/arbre).

⇒ Vérifiez le paillage et les touffes de vivaces, véritables réservoirs à escargots et limaces.

*

Vérifiez l’écoulement des eaux, et aérez la terre par un griffage de surface.

Faites vos jardinières d’hiver : petits conifères, fusain, skimmia, bruyère, lierre, cyclamen, rose de Noël…

*

Réduisez les apports d’eau tout en maintenant une bonne hygrométrie de l’air intérieur, sauf pour les plantes fleuries qui ont de gros besoins en eau.

Laissez la terre se ressuyer entre deux arrosages.

Surveillez l’état sanitaire de vos plantes, notamment les cochenilles. Pour les éliminer, passez au jet le feuillage et ensuite traitez en utilisant les diverses possibilités (cf Rebelle-Santé N° 227).

Voir aussi

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les points qui guérissent
Mon cahier pour brasser de la bière
Infections ORL : rhumes, angines, bronchites, grippe.
Les Menus et les recettes qui guérissent