De l'huile essentielle de pamplemousse...

... pour mes cosmétiques

De la fraîcheur, de la bonne humeur, mais aussi de la légèreté et de la fermeté : voilà ce que promet l'huile essentielle de pamplemousse ! Et si elle rend bien des services en cuisine ou en diffusion, elle a aussi toute sa place dans les produits cosmétiques faits maison.

Avant tout, soyons clairs sur les termes. Le vrai pamplemousse, celui qui nous vient d'Asie du Sud-Est, n'est pas celui que l'on rencontre le plus fréquemment dans les assiettes de nos petits déjeuners, dont il est l'ami traditionnel. Non, notre pamplemousse quotidien est en fait le pomélo (Citrus paradisi), croisement du pamplemoussier et de l'oranger (orange douce), qui s'épanouit plutôt dans les pays tropicaux. 

Sur son bel arbre au feuillage persistant, les fruits poussent en grappes (ce qui lui vaut son nom de Grapefruit en anglais), offrant une chair de jaune à rose, acidulée et un peu sucrée.

Mais ce sont bien ses zestes qui fournissent l'essence de pamplemousse et il en faut 250 kg pour obtenir 1 kg de ce que l'on appelle communément l'huile essentielle.

Indications 

L'huile essentielle de pamplemousse est surtout connue pour ses actions antiseptiques, stimulantes et drainantes. Des propriétés qui peuvent aussi être mises à profit dans des applications spécifiquement cosmétiques, pour les cheveux, le visage et le corps. 

• Soins amincissants : elle est donc drainante et lutte contre la rétention d'eau. Mais elle est aussi lipolytique et participe à la réduction des graisses. Et comme elle est également raffermissante, elle fait figure d'huile essentielle "couteau suisse" pour diminuer la cellulite, affiner et regalber la silhouette.

• Soins des peaux mixtes à grasses : astringente et purifiante, elle resserre les pores et assainit la peau, procurant un teint plus net et plus frais. 

• Soins des cheveux : on prête enfin à l'huile essentielle de pamplemousse la vertu de freiner la chute des cheveux et de renforcer leurs fibres.

Et puis son odeur, très fidèle à celle du fruit, est une alliée contre la morosité et le manque d'entrain. En diffusion, elle se fait vivifiante et tonifiante, redonnant optimisme et bonne humeur. Un petit coup de pouce au moral qu'on peut s'offrir chaque matin… en même temps que le pamplemousse du petit déjeuner ! 

Précautions 

L'huile essentielle de pamplemousse, comme toutes les huiles essentielles d'agrumes, est photosensibilisante : il ne faut jamais l'employer (ni un produit qui en contient) avant une exposition au soleil.

Elle contient aussi des composés allergènes, notamment du limonène, du citral et du linalol, ce qui la fait déconseiller aux personnes qui y sont sensibilisées. 

Elle peut être un peu irritante pour la peau : il est donc conseillé, en application cutanée, de l'utiliser diluée (par exemple, dans une huile végétale) et non pure.

Enfin, elle est assez sensible à l'oxydation, qui peut la dénaturer et modifier ses propriétés, ainsi qu'augmenter son caractère allergisant : il faut donc la conserver à l'abri de l'air, de la lumière et de la chaleur, dans un flacon opaque et bien fermé, éventuellement au réfrigérateur. 

Associations 

Pour potentialiser ses propriétés cosmétiques, on peut utiliser l'huile essentielle de pamplemousse en synergie avec d'autres huiles.

⇒ Soins amincissants :

Badiane, cèdre, citron, cyprès, lemongrass, menthe poivrée, genévrier, ravintsara, romarin, petitgrain bigarade, sauge officinale et sauge sclarée…

⇒ Soins des peaux mixtes à grasses :

Bergamote, bois de rose, citron, cèdre, genévrier, hélichryse, laurier noble, lavande, menthe poivrée, myrte, orange douce, palmarosa, rose de Damas, ylang-ylang…

⇒ Soins des cheveux :

Bois de rose, cèdre, gingembre, lemongrass, romarin, ylang-ylang…

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les savoureuses recettes d'Anaïs Dufourneau
Mon cahier de Sylvothérapie
Mon cahier d'homéopathie
Vos ordonnances naturelles