Faites vous-même votre carillon

Rubrique

C'est la rentrée ! Et pour ne pas perdre l'apaisement ressenti pendant l'été, on va fabriquer un carillon, histoire de pouvoir se poser en écoutant des sons doux et reposants. Facile à faire, il suffit juste d'avoir un peu d'inventivité.

Le principe

Un carillon est constitué de plusieurs parties, mais certaines sont facultatives selon le modèle.

– L'attache: relie le support à son point d'attache, sert à fixer le carillon. Pas d'effet sur le son.

– Le support : porte le carillon et réunit toutes les attaches. Pas d'effet sur le son.

– Le lien : relie le support au corps. Pas d'effet sur le son.

– Le corps : sonne. Détermine le son.

– Le battant : pend au milieu du corps et le fait sonner. Peut déterminer le son.

– La voile : lestage sous le battant qui le déplace en se balançant au gré du vent. Pas d'effet sur le son.

Matières premières

Chacun choisira le matériau qu'il préfère, mais faire de la récup', c'est mieux ! 

Chez moi, j'ai des tubes de cuivre et de l'ardoise, donc c'est ce que je vais utiliser.

Le son va dépendre de la grosseur, de la longueur et de la matière. Plus le diamètre est gros, plus le son est grave et profond. À l'inverse, si on préfère un son aigu, on choisit des tubes de petit diamètre.

De la même façon, un tube vide ne donne pas le même son qu'un cylindre plein.

– L'attache – si le lieu est venteux, la prévoir solide cordelette de lin, fil de pêche...

– Le support – planchette de bois, morceau de bambou, ardoise...

– Le lien – fil solide mais souple fil de pêche, ficelle, coton ciré...

– Le corps – bambou, tubes d'alu, cuivre, inox...

– Le battant – plutôt solide et dur afin d'avoir un son plus net – facultatif selon les modèles – bois, métal, galet, ardoise...

– La voile – si elle est légère et placée haute, le carillon sonnera tout le temps, plus elle est lourde et basse, plus il faudra du vent fort pour la balancer – facultative selon les modèles morceaux d'ardoise, bois, métal, cloches, morceaux de zinc…

Matériel

– perceuse + foret de 2,5 mm (bien vérifier qu'il est adapté à votre matériau)

– toile émeri de grain 120

– scie (à bois ou à métaux selon le matériau choisi)

– un mètre, un crayon, un compas

– une aiguille

Je vous propose deux modèles différents de carillons (mais il y a plein d'autres façons de les réaliser) : le carillon en ligne et le carillon basique double.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Mots-clés

Découvrez nos livres santé

Et si vous faisiez tout vous-même?
Cuisiner autrement en automne
Mon cahier de lithothérapie
Quelle contraception choisir ?