Pour votre santé, buvez et mangez fermenté

Rubrique

En seulement 10 semaines d'un régime riche en boissons et aliments fermentés, on peut déjà améliorer sa santé !

Si vous buvez régulièrement du kéfir, ou du kombucha, ou si vous mangez souvent de la choucroute, du pain au levain, du fromage au lait cru, vous boostez votre immunité et repoussez les maladies inflammatoires chroniques. Les nutritionnistes de l’Université de Stanford qui viennent de publier une étude démontrent qu’en changeant simplement de régime alimentaire, en mangeant davantage d’aliments fermentés, on peut modifier durablement la qualité de son microbiote intestinal. Les aliments fermentés augmentent la diversité des bactéries intestinales et réduisent d’autant l’inflammation.

Plus le microbiote est diversifié, meilleure est l’immunité et moins on a de risques de souffrir de diabète et d’obésité, ça vaut donc largement la peine de réfléchir à ce que l’on met dans son assiette et dans son verre.

Une méthode de conservation

Depuis toujours, les peuples du monde entier ont eu recours à la fermentation pour conserver les aliments. Récemment, la méthode a été un peu mise de côté, souvent remplacée par la congélation. Or, si la congélation est une manière très efficace de conserver les aliments, la fermentation a d’autres atouts : elle accroît la teneur en nutriments des aliments et leur digestibilité, les transformant en véritables aliments-santé, riches en vitamines et en probiotiques (essentiels à la flore intestinale).

Des aliments vivants

Il y a quelques dizaines d’années, on consommait quotidiennement, et sans en avoir conscience, des aliments lacto-fermentés : du pain fait à partir de levain naturel, des yaourts, du beurre et du fromage non pasteurisés, de la choucroute et des "pickles", du kéfir et du kvas... Aujourd’hui, la plupart des aliments sont pasteurisés (le chauffage tue alors les enzymes et les ferments). On a sans doute eu tort de voir les bactéries comme des ennemies car, pour quelques exceptions (la listeria ou la salmonelle, par exemple), on a décidé de se débarrasser de toutes les bactéries ou presque...

Des recettes variées

Bien sûr, la fabrication de beurre ou de fromage au lait cru nécessite un savoir-faire bien particulier, mais il est d’autres aliments et boissons que chacun d’entre nous peut préparer à la maison. Faire un bon yaourt maison ne nécessite que peu de choses : un thermomètre et une thermos. Faites chauffer un litre de lait cru entier à 40 °C, ajoutez un yaourt, mélangez et versez dans une thermos. Fermez et laissez les ferments agir pendant 10 heures puis versez le yaourt dans un contenant pour le mettre au réfrigérateur.

Pour des recettes plus complexes, pour faire votre kéfir, votre kombucha ou votre kvas, votre choucroute et vos autres légumes lacto-fermentés, offrez-vous un guide. Voici quelques exemples extraits d’un cahier qui vient de paraître et dans lequel vous trouverez des recettes de kéfir de fruit, kombucha, légumes, choucroute…

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Découvrez nos livres santé

Mon cahier de bien-être des 4 saisons
Bien manger sans cuisiner
Champignons Comestibles
Ma victoire sur Parkinson