La pensée positive

Rubrique

S’il suffisait de dire ou de penser "Je suis bien" pour le devenir instantanément, cela se saurait depuis longtemps ! Et pourtant, la science démontre à présent couramment qu’en utilisant l’infini potentiel de notre cerveau, nous avons toutes les chances de créer les conditions favorables à notre bien-être. Sans plus attendre, voyons ce qu’il en est de plus près.

La psycho-neuro-immunologie qui étudie les relations biologiques entre la conscience, le cerveau et le système immunitaire a révélé des interactions entre les fonctions vitales corporelles et l’esprit qui les anime. Autrement dit, toutes les informations en provenance des centres émotionnels du cerveau impactent non seulement le système immunitaire mais les systèmes nerveux, cardio-vasculaire, sanguin, etc. Aucune information ne se perd dans le corps mais elles se transmettent de manière agissante selon les schémas dont elles sont porteuses.

De tous les systèmes vitaux, celui dont on parle le plus est le défenseur de l’immunité, capable de combattre les attaquants tels les virus et les bactéries, mais aussi d’enrayer une progression cellulaire anarchique. C’est pourquoi les recherches scientifiques privilégient souvent l’étude du système immunitaire, cause de plus grande vulnérabilité face aux maladies. 

L’esprit créateur

Un esprit paisible non sujet aux variations émotionnelles intempestives assure un cœur en paix et une harmonie générale répandue aux confins du corps. Et si la santé vient à être troublée, les soins appropriés seront soutenus et renforcés par une humeur calme, confiante et détendue. Outre le fait d’être physique et mentale, la santé relève de la profondeur de l’être que l’on dit être spirituelle.

Cet aspect dont on ose encore à peine parler sous peine de se voir regarder avec méfiance est pourtant la base du bien-être et la garantie de sa continuité. Alors que les symptômes figurent des indicateurs, les causes se cachent dans le vécu de l’histoire de chacun. La manière dont nous faisons face aux éléments perturbateurs, aux conditions difficiles présentées par la vie, aux relations conflictuelles et surtout la façon dont nous réagissons, mettent en route les mécanismes de protection, de défense ou au contraire de destruction de notre propre personne.

Si nous avons peur, cette émotion fera tout pour arriver à se donner les bonnes raisons de l’avoir engendrée, en entamant nos réserves immunitaires et en brûlant toutes les chances d’en réchapper. Il est question, ici, de peurs récurrentes et incontrôlées. Mais petit à petit, à force d’y penser, d’en parler et d’y revenir, les peurs deviennent réalité. Et pourtant, ce n’est pas du tout ce que nous voulons.

Les beaux prêches et les bonnes intentions

À l’heure où les prédicateurs de tous bords s’épanouissent derrière leurs écrans web, répandant une parole que bien peu d’entre eux savent mettre en pratique, l’illusion spirituelle semble être à son comble. Les bonnes intentions ont beau se diffuser, elles ne suffisent pas à enrayer les souffrances existentielles de plus en plus prégnantes. Une lutte s’est engagée entre la prolifération apparente des virus et de leurs méfaits, approuvés par les uns, décriés par les autres, et de ce combat féroce autant qu’étrange, résulte un appauvrissement des forces de résistance physique, psychique et spirituelle. Le monde qui ne souhaite que son bonheur et sa santé est en train de se contredire en cédant à la confusion, à la peur et à la colère. Autant d’émotions négatives qui le privent de ses forces naturelles. Le remède n’est plus dans les prêches ni les bonnes intentions mais dans une action claire et déterminée autant que simple et calme.

Le pouvoir de vivre et de guérir autrement

Notre esprit possède le pouvoir d’installer en lui les éléments dont il a besoin pour vivre en paix et en joie dans le confort d’un organisme physique en bonne santé. En éveillant notre esprit à ses capacités d’autoguérison tant physiques que mentales, nous activons un pouvoir que nous détenons tous, celui d’être et de vivre bien. Pourquoi nous en priver ? Et pour les sceptiques, comment s’autoriser à certifier quoi que ce soit dont on ne s’est pas donné la preuve ? Puisqu’il est à présent reconnu que tout est énergie, à nous de nous laisser interpénétrer par les énergies créatrices de bien-être et de bonheur. Cette qualité d’énergie bénéfique le sera autant pour nous que pour ceux qui nous entourent. Le monde actuel est en souffrance mais il est aussi en phase d’accomplir un changement radical des consciences, et ça en vaut la peine ! Ce qui est essentiel à comprendre, c’est la nécessité d’entrer en relation amicale, bienveillante et consciente avec notre corps et l’énergie qui se dégage de notre vie.

La guérison des maux de l’existence commence là où l’on accepte de lâcher prise avec les tourments intérieurs habituels : ressentiments, vieilles colères rentrées, chagrins sans fin. 

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Découvrez nos livres santé

Mon cahier de remèdes aux épices
Mon herbier de feuilles de parcs
Soigner les enfants avec les pierres
Faut bien mourir de quelque chose !