Oméga 3, homéopathie et zona

Rubrique

"Je souhaiterais vous faire part de mon expérience personnelle concernant les douleurs du zona dont je suis encore affectée, mais avec moins d’intensité. Après plus de deux mois de douleurs, j’ai pris le taureau par les cornes étant donné que la médecine (l’allopathie) ne propose aucun traitement hormis les sept jours au début de la crise pour faire passer les cloques du zona. Mais après, plus rien, et nous souffrons parfois pendant des mois et même des années. Après recherches, j’ai trouvé des anti-inflammatoires naturels, les fameux oméga 3. J'ai donc pris des oméga 3 de poisson (EPA) à raison de 6 gélules pendant le déjeuner, auxquelles j'ajoute quatre cuillères à soupe d’huile de lin (AAL) et, toujours pendant ce repas, 2 cuillères à soupe d’huile de cumin noir ; ce mélange est nécessaire pour soulager et même ne plus souffrir, et il passe très bien avec le repas du midi. Il faut absolument mélanger les EPA et les DHA pour une meilleure maîtrise du traitement. On peut aussi absorber, et c’est tout à fait efficace, des huiles de périlla, de chanvre, de noix, d’inca inchi (aussi en capsules).

Le plus important dans ce traitement est de ne pas lésiner sur les proportions à absorber, ; ce ne sont pas des petites cuillerées à prendre, mais des grandes. Je n’hésite pas, en plus du traitement du midi, à prendre deux autres cuillères à soupe vers 20 heures (les huiles sont mieux assimilées le soir).

Toute cette absorption est sans effet secondaire, au contraire, elle donne du tonus. Les douleurs se sont extrêmement atténuées après quatre jours. Ça me soulage énormément, alors que j’ai d’abord pensé mes douleurs éternelles, comme l’avait annoncé mon médecin.

Dans la journée, je prenais aussi de l’homéopathie : Belladona 9 CH (6 à 8 granules), Rhus toxicondendron 9 CH (6 à 8 granules), Sulfur 9 CH (6 à 8 granules) et Hypericum perforatum en 15 CH (6 à 8 granules), les unes  derrière les autres, deux à trois fois dans la journée selon les douleurs et, enfin, Apis mellifica en 15 CH (6 à 8 granules) lorsque j’avais mal, toutes les 15 minutes. Mais avec la prise des oméga 3, je n’ai rapidement plus eu recours à l’homéopathie. Je vais continuer à prendre les oméga 3 pendant au moins six mois.

C’est grâce à mes nombreuses recherches personnelles que je suis arrivée à pouvoir maîtriser ce zona. Il était très important, atteignant la ceinture, l'aine, la cuisse et le dos, et donc très invalidant et très compliqué à soulager, du fait de son étendue et de mon âge, j’ai 73 ans."

Mme P. de Paris

___

 

Le zona est l’une des maladies où l’on peut aussi faire appel de manière très efficace aux barreurs de feu et magnétiseurs (d'autant plus efficace que l'on demande de l'aide dès le début du zona). Maryse, qui s’occupe au journal de répondre au courrier des lectrices et lecteurs, tient à jour une liste de personnes pouvant venir en aide dans ce cas. Avoir cette liste sous la main peut être d'un grand secours si vous, ou un proche, se brûle, débute un zona, suit un traitement par radiothérapie, etc. Pour la plupart, ces praticiens peuvent aider aussi à distance.

Nous ne publions pas cette liste dans la revue, mais nous pouvons la transmettre aux personnes qui en font la demande contre une enveloppe à leur adresse et 3 timbres (non collés sur l'enveloppe).

Écrivez à Rebelle-Santé - magnétiseurs - CS 80203 - 77520 Donnemarie-Dontilly.
Et n'hésitez pas à nous transmettre les coordonnées de guérisseurs dont vous connaissez les qualités. Nous les ajouter à notre liste.

S. L.

Mots-clés

Découvrez nos livres santé

Mon cahier de remèdes et recettes au Miel
Les trois clés de la santé
Mon cahier d’apprenti herboriste
Mon herbier de feuilles de forêts