La chasse aux billes de plastique dans les cosmétiques

Gommages, dentifrices… ces agents abrasifs que sont les microbilles de polyéthylène exfolient la peau et polissent l’émail, mais font de plus en plus l'unanimité contre eux du fait de leur effet nocif pour l'environnement…

DU PLASTIQUE DANS NOS COSMÉTIQUES ?
Mais oui, le plus souvent très discrètement, mais depuis longtemps.

PLASTIQUE EN COSMÉTIQUE
Les microbilles, notamment, sont largement utilisées par l’industrie conventionnelle. Elles entrent dans la composition de milliers de produits de soin, parmi lesquels des dentifrices, des crèmes à raser, des gels-douches et, bien sûr, des exfoliants.

LE HIC QUI FAIT POLÉMIQUE
C’est que ces microbilles ont un gros, très gros défaut : non biodégradables, elles posent un vrai problème environnemental du fait de leur rejet et de leur accumulation dans les milieux naturels et notamment aquatiques. Car elles finissent leur vie d’actif cosmétique dans les océans et jusque dans les estomacs des poissons.

RÉACTIONS ET INTERDICTIONS COSMÉTIQUES
Suite à l’action de sensibilisation de deux ONG néerlandaises qui ont lancé en 2012 la campagne Beat the Microbead pour demander aux fabricants de ne plus utiliser de microbilles dans leurs cosmétiques et aux consommateurs de ne plus en acheter, plusieurs grands groupes se sont engagés à les bannir de leurs formulations.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les aliments qui guérissent (Poche)
Le Guide du thé vert
Trucs et astuces de santé
Mon cahier de sophrologie