La cuisine anti-turista

Il est des maux qu’il vaut réellement mieux prévenir que guérir. Et la turista fait bien partie de ceux-là! De ces souvenirs de vacances dont on se passerait volontiers… Parce que quand elle frappe, elle transforme ces moments de rêves, par définition bien mérités et toujours trop courts, en voyages incessants, mais seulement du lit aux toilettes!

PETIT GUIDE DES "AILLEURS" SEREINS…
Cette rubrique est d’habitude consacrée à vous aider, tout au long d’une journée-type, depuis les courses jusqu’à la table en passant par la cuisine, à mettre en application les conseils d’Anne Dufour.
Petit changement ce mois-ci : il faut bien s’adapter aux circonstances. Parce que vous êtes en vacances, donc en voyage, hors de chez vous, loin de vos fournisseurs habituels et de votre cuisine bien équipée. Votre journée de repas va devenir essentiellement une succession de choix, du marché local au marchand ambulant en passant éventuellement par le buffet de l’hôtel ou la carte du restaurant, autant de choix que vous avez tout intérêt à effectuer sans vous tromper !

UNE JOURNÉE À L'ÉTRANGER
AU RÉVEIL
1 grand verre d’eau
(plate) d’une bouteille gardée à température ambiante ou juste fraîche, et débouchonnée le matin même.

PETIT DÉJEUNER
Si vous les préparez vous-même, avec une eau en bouteille ou correctement traitée, vous pouvez satisfaire vos envies de thé et autres boissons chaudes.
Pas de lait ni de fromages ou autres yaourts. N’oubliez pas de peler vos fruits. Pour le reste, tâchez de respecter au mieux vos principes habituels, en préférant les galettes de riz aux pains à base de blé, les biscuits de sarrasin aux gâteaux, et toujours impérativement, en paquets bien fermés et hermétiques.
Idées recettes : Milk-shake riz-banane. Décoction de gingembre

AU DÉJEUNER
Oubliez les crudités
, surtout exposées sur un buffet d’hôtel ou même directement arrivées de la cuisine du restaurant…où on ne sait rien de la façon dont elles ont été préparées. Dédaignez aussi les conseils habituellement précieux du Dr Seignalet, qui recommande le cru au maximum : c’est le cuit qui doit dominer tout le temps de votre voyage, et même le bien cuit pour limiter au maximum tout germe, parasite et autre virus…
C’est le moment ou jamais de découvrir tout l’intérêt des protéines végétales, l’association riz-lentilles, par exemple, est tout à fait recommandée, et disponible sur les cartes (des restaurants) du monde entier.
On ne mange pas de légumes achetés au marché et non préparés (non, ne croquez pas dans cette tomate !), de fruits non pelés, de petits morceaux de nourriture tendus par le marchand « pour goûter»…
Qu’est-ce qui reste ? Les aliments emballés et réfrigérés, avec date de péremption et garanties sanitaires indiscutables, l’eau en bouteille.
Idée recette : Riz aux carottes

AU GOÛTER
Un fruit, 
à condition qu’il soit dûment pelé, faut-il le rappeler…
Une boisson chaude… uniquement si vous pouvez la préparer vous-même. Sinon, fraîche et encapsulée comme il se doit…

AU DÎNER
Mêmes consignes et mêmes impératifs que pour le repas de midi !
Nuance supplémentaire : les potages sont envisageables à condition de ne pas se la jouer soupe froide… qui peut vite se transformer en soupe à la grimace! Et on ne cède pas à la tradition de l’infusion sans s’être assuré qu’elle est au-dessus de tout soupçon… Excellent, le tapioca, avec le riz, bien sûr.
Idée recette : Potage de carottes au tapioca.

QUELQUES COURSES AVEC VOUS, LES CONSEILS D'ANNE DUFOUR
Pas de produits phares, ce mois-ci, mais encore quelques conseils de prévention et de prudence.
Boissons : que de l’encapsulé, du bien bouchonné, et jamais glacé.
Fruits et légumes : toujours épluchés, et cuits.
Viande : avec la plus extrême modération, d’autant qu’elle doit être forcément bien cuite, ce qui n’améliore pas son statut nutritionnel.
Poissons : cuits aussi, et de préférence sans sauce douteuse, à la cuisson approximative et pouvant contenir oeufs et produits laitiers. Les crustacés seront pour le retour au pays.
Produits laitiers : encore moins que jamais.
Céréales et légumes secs : vive le riz et les lentilles ! Transitement impeccables et cuits, forcément bien cuits…
Plats tout prêts : (sur les buffets d’hôtels, à la table des restaurants, dans les boutiques, chez les vendeurs de rue…) pas de plats en sauce, rien que du bien cuit, pas de crudités ni de salades ou de garnitures crues,grande méfiance envers les plats à base d’oeufs ou de produits laitiers, rien de frais qui ne soit dûment emballé, réfrigéré, et date de péremptionnisé…

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de réflexologie plantaire
Mon cahier de sorcière pour devenir irrésistible
Mon herbier des feuilles d'arbres… des parcs et des jardins
Ordre et désordres