La grossesse sans vergetures… ça devient possible !

Elles concernent plus d'une femme sur deux et constituent le problème de peau qui inquiète le plus les femmes enceintes : disgracieuses et souvent irréversibles quand elles sont installées (sur l'abdomen, les seins, les cuisses, les hanches…), les vergetures ne sont pourtant pas une fatalité. Aujourd'hui, on connaît mieux les processus qui amènent à leur formation, ce qui permet de les prévenir plus efficacement.

Selon une enquête réalisée par l'institut IFOP en 2014*, l'une des principales préoccupations des femmes enceintes est, pour 60 % d'entre elles, de prévenir les problèmes de peau liés au changement de leur corps, et notamment pour ne pas garder de traces ou de marques de la grossesse (58 %).
Parmi celles-ci, les vergetures préoccupent 71 % des femmes, et 36 % déclarent y avoir été confrontées à l'occasion de leur grossesse. Et elles inquiètent d'autant plus qu'une fois installées, elles sont quasi impossibles à faire totalement disparaître.

COMMENT ELLES NAISSENT
Il faut d'abord rappeler l'importance du derme dans la formation des vergetures. C'est dans cette couche de la peau, en effet, que se trouvent ses fibres de soutien, notamment le collagène et l'élastine qui assurent son élasticité et sa résistance aux étirements, et qui sont synthétisés par les fibroblastes, cellules du tissu conjonctif. Les fibroblastes qui sont aussi à l’origine de la fibronectine, une glycoprotéine qui joue un rôle clé dans l’adhésion des cellules à la matrice extracellulaire.
Or, durant la grossesse, ces fibroblastes subissent plusieurs types de stress, qui perturbent leur fonctionnement.

FACTEURS AGGRAVANTS
L’âge : plus la femme enceinte est âgée, et moins le risque de vergetures est élevé ;
Le poids : une prise de poids importante et rapide durant la grossesse et/ou un surpoids initial sont des facteurs favorisants ;
La prédisposition génétique : découverte en 2013, une anomalie sur un gène en amont de l’élastine et de la fibronectine peut en faire diminuer la synthèse…

COMMENT LES ÉVITER
Les premiers conseils en la matière relèvent d’abord du bon sens : il s’agit de ne pas accentuer les facteurs aggravant l’apparition des vergetures, et notamment la prise de poids trop rapide ou trop importante durant la grossesse.
Une activité physique régulière et des massages quotidiens de la peau des zones les plus à risque peuvent favoriser son élasticité.
Mais cela peut ne pas suffire. C’est alors aux cosmétiques d’entrer en scène.

* Étude quantitative réalisée en novembre 2014 via un questionnaire on-line auprès de 400 femmes enceintes de 3 mois ou plus, âgées de 20 à 42 ans.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les clés de l'alimentation santé - L’essentiel à savoir dans votre cas
Mon cahier des points qui guérissent
Le jeûne : mode d’emploi
Cuisiner autrement en hiver