La noisette pour votre beauté

Bien sûr, ses feuilles ou ses fleurs peuvent être utilisées en cosmétique. Réduits en poudre, ses fruits peuvent tenir lieu d'agent exfoliant dans les gommages… mais c'est bien transformés en huile qu'ils ont le plus d'intérêt. Et cette huile de noisette, bien qu'assez discrète sur les étiquettes, est ainsi largement employée dans nos produits d'hygiène et de beauté.

Une petite boule d'actifs
Notre organisme n'est pas le seul à pouvoir profiter de cette pépite bourrée de ressources qu'est la noisette. C'est que ses acides gras nourrissants, sa vitamine E, ses tanins et flavonoïdes antioxydants, ses phytostérols régénérants de l'épiderme, ses minéraux et ses vitamines du groupe B sont également très appréciés par la peau, qui ne dédaigne pas d'en profiter pour travailler à sa beauté.

Un incontournable pour les peaux grasses et mixtes
Les huiles végétales sont souvent déconseillées aux peaux grasses. Épaisses sur la peau, souvent filmogènes et donc potentiellement comédogènes (de nature à favoriser l'apparition de boutons et points noirs), elles ne font pas bon ménage avec un épiderme déjà étouffé par un excès de sébum.
L'huile de noisette est l'exception notable qui confirme la règle. Car avec sa texture très fine, cette huile fluide pénètre très vite sans laisser de toucher gras.
Elle intervient aussi dans nombre de démaquillants « toutes peaux » où ces propriétés s'ajoutent à son rôle d'excipient de la phase grasse (celle qui dissout les impuretés et nettoie l'épiderme).

Un bon apport pour les peaux sèches et sensibles
Comme toutes les huiles végétales cette fois, la richesse en acides gras de l'huile de noisette en fait un actif particulièrement émollient, adoucissant et assouplissant de la peau. Et ses phytostérols lui ajoutent un caractère régénérant des tissus cutanés, ce qui la rend des plus précieuses pour les peaux en souffrance ou abîmées. Elle est à ce même titre un actif récurrent des soins anti-vergetures.

Une noisette de précaution
Allergène alimentaire, la noisette peut aussi, même par le biais de l'application cutanée de son huile, « réveiller » le système immunitaire en lui envoyant le signal sensibilisant lié à l'allergie. Il n'est donc pas exclu qu'un cosmétique contenant de l'huile de noisette puisse provoquer des réactions indésirables quand le terrain est prédisposé. Enfin, et pour terminer plus légèrement, gourmands (et gourmandes) s'abstenir de l'utiliser pure ! Car son irrésistible odeur de noisette grillée pourrait bien vous donner une grosse envie d'une bonne cuillère de la pâte à tartiner de votre enfance ! Si vous tenez à votre ligne, contentez-vous d'en nourrir votre peau…

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier pour brasser de la bière
Spasmophiles ? Libérez vos émotions !
Le Guide du thé vert
Mon cahier de sophrologie