La Scintigraphie Osseuse

Un examen irremplaçable
Rubrique

C’est l’un des examens d’imagerie les plus vieux de la médecine moderne et, pourtant, la scintigraphie demeure incontournable pour le diagnostic précoce de nombreuses pathologies osseuses.

Imaginée par Irène et Frédéric Joliot-Curie dans les années 1920, la scintigraphie a vu le jour en médecine humaine en 1951. Cet examen d’imagerie repose sur l’utilisation de la radioactivité. Il consiste en l’injection d’un produit très faiblement radioactif, ou traceur. Le traceur est sans danger pour la santé, exceptionnellement allergisant et est éliminé en 24 heures. Il va se fixer électivement sur les os de façon précoce dans de nombreuses pathologies alors que les autres examens conventionnels (radiographie, par exemple) demeurent encore normaux.

DÉPISTAGE PRÉCOCE
Schématiquement, la scintigraphie permet de visualiser la réaction d’un os soumis à une pathologie, ainsi que l’ensemble du squelette, le tout en un seul examen. Le traceur se fixe sur les zones « anormales ». On peut donc ainsi détecter les lésions non visibles à la radiographie et suspectées à l’examen clinique, mais aussi celles qui sont encore asymptomatiques. Le traceur étant injecté par voie intraveineuse, la scintigraphie permet de détecter les zones où la vascularisation osseuse est augmentée sous forme de taches (zones denses par fixation excessive du traceur) ou insuffisante (zone « blanche »).

INDICATIONS VARIÉES
Les indications de la scintigraphie osseuse englobent presque toutes les pathologies osseuses en matière de diagnostic comme de dépistage précoce :
> Diagnostic et suivi des tumeurs osseuses
> Métastases
> Infection osseuse
> Inflammation
> Séquelles de traumatisme
> Arthrose sévère
> Ostéoporose
> Algodystrophie
> Diagnostic précoce des fractures de fatigue encore invisibles à la radiographie

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les Menus et les recettes qui guérissent
Infections ORL : rhumes, angines, bronchites, grippe.
Le jeûne : mode d’emploi
Mon cahier d’Homéopathie personnalisée