La Trichotillomanie

Une maladie à s’arracher les cheveux
Rubrique

Quoi de plus machinal que de tortiller une mèche de cheveux entre ses doigts ? Mais tout change lorsque ce tic a pour but de s’arracher les cheveux volontairement.

QU'EST-CE-QUE LA TRICHOTILLOMANIE ?
C'est un arrachage volontaire d’origine psychologique. Une pathologie, spectaculaire chez la femme adulte, mais qui n’épargne pas l’enfant ou l’adolescent. Si les cheveux demeurent les phanères (poils, sourcils, cils, cheveux, barbe, moustache…) les plus prisés par les trichotillomanes, car pratiques à arracher, certains s’arrachent aussi les poils pubiens, les sourcils et même les cils.

D’ORIGINE GÉNÉTIQUE ?
Cette habitude irrépressible, qui commence souvent dès la puberté, est considérée par certains psychiatres comme étant un trouble obsessionnel compulsif (TOC) et, par d’autres, comme une addiction comportementale.
Selon une étude américaine pratiquée sur 44 familles de trichotillomanes, et qu’il reste encore à vérifier, cette pathologie serait d’origine génétique et liée à deux mutations (R584K et S593G).

PRISE EN CHARGE
La prise en charge de la trichotillomanie n’est pas facile et les traitements, médicamenteux ou comportementaux, pas toujours efficaces, et ce d’autant que la personne peut être en déni de son problème psychologique.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de radiesthésie
Infections respiratoires, les prescriptions du Dr Valnet
Recettes faciles et gourmandes à l’huile de coco...
Les secrets d'un jeûne réussi