L’amande pour votre beauté

Le passage des fruits de l’amandier de l’assiette au pot de crème n’est pas une nouveauté : l’amande et ses dérivés sont ainsi utilisés depuis la nuit des temps dans les rituels de soins et de beauté. Et nul doute qu’ils le seront encore longtemps.

A comme Avantageuse
L’amandier est bien généreux avec les formulateurs de cosmétiques. Il offre ainsi son fruit, dont on tire la fameuse huile, mais aussi le lait ou le beurre d’amande, ou encore des hydrolats, des protéines ou des insaponifiables. Son écorce ou la coque de ses fruits, réduites en poudre, trouvent aussi leur place dans nos produits de beauté, tout comme ses fleurs, sous forme d’extrait.

A comme Abrasive… ou Adoucissante
À ressources multiples, nombreuses fonctions et services variés, tant sur la peau que sur les cheveux.
> Les coques des fruits, broyées très finement, entrent dans la composition de nombreux gommages et exfoliants.
> Les extraits des fleurs jouent le rôle d’humectant, retenant l’eau à la surface de l’épiderme pour freiner sa déshydratation et préserver sa souplesse.
> Les protéines des fruits agissent en actifs raffermissants et lissants sur la peau.
> Le lait d’amande adoucit la peau, tandis que le beurre la nourrit et l’hydrate.
> L’huile d’amande douce reste bien sûr la vedette des matières premières issues de l’amandier. Extraite par pression des amandes, après élimination des substances toxiques, elle a d’abord de remarquables propriétés émollientes, c’est-à-dire qu’elle adoucit et assouplit la peau.

A comme Amie des bébés
L’huile d’amande douce peut être intégrée dans des crèmes hydratantes et/ou anti-âge, dans des gels douche, des sérums ou des soins pour cheveux, des laits démaquillants ou des crèmes pour les mains, des laits pour le corps ou des huiles de massage… Mais c’est bien dans les produits destinés aux bébés et aux jeunes enfants qu’elle est la plus présente.

A comme Allergie ?
Malgré ses propriétés ancestralement reconnues, on entend de plus en plus souvent l’huile d’amande douce être décriée pour son potentiel allergisant. Parce qu’en pratique, même si quelques cas ont été recensés, les réactions indésirables à son contact sont extrêmement rares.

A comme « Attention à la composition »
Cela vaut bien sûr pour tous les cosmétiques : ce n’est pas parce qu’un produit se réclame « À l’huile d’amande douce » que :
1/ il en contient beaucoup,
2/ il peut se vanter de bénéficier de toutes les qualités de ce seul ingrédient, puisque cela dépend aussi beaucoup de tout le reste de la composition.
À savoir, une huile d’amande douce n’a pas besoin de parfum (quasiment toujours source de composés allergisants) pour être d’utilisation gréable. Et elle ne nécessite pas non plus de conservateurs pour que sa stabilité dans le temps soit assurée.
Seul un antioxydant (encore qu’elle en contienne naturellement) peut  être acceptable, comme par exemple le Tocophérol (le nom officiel de la vitamine E), surtout s’il est d’origine naturelle.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

L'alimentation santé : les recettes!
Mon cahier de botanique
Les massages aux huiles essentielles qui guérissent
Bien réel le surnaturel