L’aucuba Japonais

J’ai descendu dans mon jardin...
Rubrique

... Baba,
Trop se courba,
Tituba et tomba
Là-bas, en contrebas,
Dans les aucubas.
Branle-bas de combat !
Dans ses ébats,
Fleurs, exhiba...

• Nom commun : aucuba du Japon.
• Genre et espèce : Aucuba japonica.
• Famille : anciennement CORNACEAE, GARRYACEAE dans la classification phylogénétique : arbres et arbustes persistants ; feuilles opposées simples ; fleurs en inflorescences ; fruits : baies.
• Origine : Japon et Asie de l’Est.
• Hauteur : 2 à 3 m, 3 à 5 m dans son aire d’origine.

=> Le feuillage vert, moucheté parfois de jaune, épais et coriace est persistant. Le pétiole est court, les feuilles opposées, avec un limbe denté vers l’apex (la pointe).

=> L’aucuba du Japon au port dressé et arrondi est en général une espèce dioïque (individus unisexués), bien que certaines variétés soient monoïques (fleurs unisexuées sur un même individu). La floraison se situe entre le mois d’avril et le mois de mai.

=> Les fleurs de couleur pourpre sont disposées en panicules (grappes ramifiées). Les inflorescences femelles sont plus courtes que les inflorescences mâles. Elles sont constituées d’un calice à 4 dents et d’une corolle à 4 pétales. Les fleurs mâles ont 4 étamines jaunes et les fleurs femelles un ovaire finement velu surmonté d’un style trapu et d’un stigmate en forme de tête.

=> Les drupes, fruits rouges charnus à noyaux, sont présentes dès le mois d’août. Ovoïdes et brillantes, elles foncent à maturité, virant au noir, et persistent durant toute la période de l’hiver. Elles contiennent une graine unique presque aussi grosse que l’enveloppe.

=> Les feuilles et les fruits sont toxiques. En Asie, on réalise des pipes et des cannes avec le bois dur.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Faut bien mourir de quelque chose !
Mon cahier pour brasser de la bière
Mon cahier de bien-être aux 4 saisons
Les Menus et les recettes qui guérissent