Le buis...

...une histoire de silhouette
Rubrique

Plante emblématique des jardins de monuments ou des espaces publics, le buis a toujours eu, et garde une place singulière dans nos jardins.

Le buis a longtemps eu un statut particulier, d’abord pour des raisons religieuses – c’était la plante de la fête des Rameaux pour les catholiques –, puis pour son rôle dans les jardins à la française et les jardins de château. Cela ne l’a pas empêché de se maintenir plus discrètement dans les jardins familiaux et, plus récemment, d’être utilisé pour donner une touche « jardin japonais » ou « bestiaire végétal ». Dans les jardins plus spontanés et « écolo », il trouve aussi une place peut-être moins formalisée et plus spontanée.

UNE PLANTE MÉCONNUE

Savez-vous que seul le genre Buxus supporte nos climats ? Les autres doivent être cultivés en serre. La diversité des espèces, des écotypes (1), des variétés et cultivars est assez surprenante. Elle s’observe surtout  au niveau du feuillage (taille, couleur, forme des feuilles) et du port des arbustes (plus ou moins érigé et plus ou moins compact).
Faisons un inventaire succinct des types de buis... Passionnés ou curieux, n’hésitez pas à vous mettre en quête de pépiniéristes spécialisés pour acquérir ces plantes originales.

Les espèces et variétés naturelles

Parmi elles, citons :
> Buxus balearica, caractérisé par un port érigé et des feuilles ovales assez grandes, coriaces et vert clair, peut atteindre 10 m de haut.
> Buxus microphylla, sans doute d’origine horticole mais qui s’est « naturalisé », se décline en plusieurs sous-espèces ou variétés, toutes à croissance lente et à port compact. Seules la forme et la dimension des feuilles varient de façon importante.
> Buxus sempervirens, originaire d’Europe occidentale et d’Asie mineure : c’est le buis commun (200 variétés environ) qui a en partie été détrôné par B. microphylla.

Les cultivars

Les cultivars, qui ont cette particularité de disposer d’organes reproducteurs stériles, sont multipliés par bouturage uniquement.

Quelques cultivars :
> Asiatic winter (croissance rapide, robuste)
> Bodinieri (grandes feuilles ovales)
> Compacta (nain, forme très dense, hauteur 20 cm, adapté aux rocailles)
> Faulkner (très grandes feuilles brillantes), adapté à la taille en boule.

Quelques éléments de botanique

Les feuilles sont opposées (2), avec un pétiole court, souvent vert foncé, et vernissées sur le dessus et plus claires sur la face inférieure.

La taille intensive nous interdit de voir le buis en fleurs. La floraison se produit en mars, elle est jaune verdâtre. Les fleurs sont riches en pollen et produisent un nectar recherché par les abeilles. Le miel de buis a un goût très particulier, pas toujours prisé.

La fécondation donne lieu à la formation de graines enveloppées dans une capsule brune, celles-ci mettront environ 3 ans pour germer, ce qui conduit  à privilégier le bouturage.

UNE PLANTE MENACÉE

L'inquiétude grandit car la chenille d’un papillon nocturne, la pyrale, décime les buis.
Au-delà des buis de nos jardins, c’est un patrimoine architectural qu’il faut préserver.

Concernant les maladies fongiques, la lutte est encore plus difficile car les champignons et leurs spores restent présents plusieurs années dans les sols.
Il faut craindre deux champignons : Cylindrocladium et Volutella. Après l’apparition de taches sur le feuillage, les parties aériennes se déssèchent et meurent.

UNE PLANTE FACILE À BOUTURER

Le bouturage est intéressant, surtout lorsqu’il vous faut planter des quantités importantes de jeunes plants.

=> Pour faire une haie, on compte 6 à 8 plants au mètre.
=> Prélevez, plutôt en juin avant le bourgeonnement, des rameaux forts en bonne santé, non ramifiés, poussant verticalement dans la partie haute de la plante.
=> Coupez des boutures de 10 cm de long et effeuillez la base sur 4 cm avant de les mettre soit en pleine terre soit en bac dans un mélange équilibré de sable, terre de jardin et terreau ou tourbe noire.
=> Arrosez régulièrement, sans excès, et couvrez d’un voile ou d’un plastique translucide pour éviter les coups de soleil et les pontes de pyrales.
=> Dans tous les cas, préférez une exposition mi-ombre.
=> Attendez un an avant le premier repiquage et deux ans avant une installation en place.
=> Le marcottage est possible.

UNE PLANTE FACILE À TAILLER, À FORMER

Tout a été imaginé ou presque en matière de taille du buis. Cette aptitude à supporter d’être taillé deux fois par an est intéressante à la fois pour les petits espaces et pour structurer le jardin. Le buis emblématique des jardins à la française a su convaincre dans les aménagements de terrasses contemporaines et sa résistance à la pollution en fait une plante de choix dans les villes. Les outils utilisés pour la taille doivent laisser des coupes nettes et donc être parfaitement affutés. Pensez aussi, par précaution, à nettoyer les outils à l’alcool et éventuellement, en climat chaud et humide, à pulvériser un mélange d’eau, d’alcool et d’huile essentielle de clou de girofle après la taille pour prévenir les risques fongiques.

UNE PLANTE ADAPTÉE AUX PETITS JARDINS ET À LA CULTURE EN POT

La croissance lente de certaines espèces et variété est intéressante pour les petits jardins ou les petites haies cordons séparant des carrés, et surtout pour la culture en pot.

Pour la culture en pot, déposez au fond un lit drainant d’au moins 1/6 du volume, arrosez régulièrement en laissant sécher la motte entre deux apports d’eau. Veillez à ce que les racines ne gèlent pas en hiver et envisagez un rempotage tous les 4-5 ans. Par contre, aérez la terre en surface au moins deux fois par an en incorporant un peu de tourbe noire ou de terreau avec de la poudre de corne.

Notes :
(1) Écotype : caractéristiques génétiques d’une espèce, variété voire population qui ont évolué pour s’adapter au milieu où elles étaient présentes.
(2) Les pétioles sont insérés face à face, de part et d'autre de la tige.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Voir aussi
Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier d'homéopathie
Mon cahier de radiesthésie
Ma bible de la phytothérapie
Infections respiratoires, les prescriptions du Dr Valnet