Le coquelicot...

...tout en douceur !
Rubrique

C’est en ce moment qu’il fleurit dans la campagne, le joli coquelicot, Papaver rhoeas de son nom latin, et qu’il faut l’utiliser pour apaiser sa nervosité et dormir comme un bébé.

Quel bonheur de voir les champs à nouveau couverts de ces belles fleurs rouges. On les a crues un moment disparues, mais elles sont revenues et elles font de magnifiques parterres. Plante herbacée annuelle, le coquelicot mesure de 50 à 60 cm de haut et sa fleur s’épanouit, entre mai et septembre, au terme d’une longue tige fine et velue. Ses feuilles ovales et dentées se divisent en étroits segments.

Un doux narcotique

On emploie surtout les fleurs de coquelicot, fraîches ou sèches, pour leurs propriétés médicinales. Elles sont à la fois pectorales, calmantes, adoucissantes, légèrement narcotiques et expectorantes. Autrefois, le coquelicot était surnommé « l’opium de la pharmacie familiale », mais, bien que de la famille du pavot, il ne présente aucun danger ni toxicité. Mais, ce qu’il a de commun avec l’opium, c’est son effet apaisant. C’est un excellent remède doux et naturel en cas d’insomnie chez les enfants ou les personnes âgées, sans effets secondaires ni contre indications.

Les indications

Sédatif de la toux et antispasmodique, légèrement hypnotique, le coquelicot est avant tout recommandé en cas d’insomnie, mais aussi de toux, particulièrement celle de la bronchite.

Récoltez-les

Profitez de la belle floraison de l’année pour faire votre récolte, plutôt le matin, quand la rosée a séché, puis, selon l’usage, vous pouvez utiliser les pétales frais ou les faire sécher pour en avoir tout au long de l’année.

Pour les faire sécher, étalez-les dans un endroit aéré, sur du papier absorbant. Vous pourrez ensuite les conserver dans un sachet en papier.

En infusion, le plus simple

Pour bénéficier des propriétés du coquelicot, faites simplement infuser une cuillerée à café de pétales secs dans une tasse d’eau bouillante (laissez infuser 10 minutes avant de filtrer et de boire). Prenez-en une tasse après le dîner et une autre juste avant de vous coucher. En cas de problèmes respiratoires, pour adoucir vos bronches, prenez trois tasses de cette infusion dans la journée, entre les repas.

Le sirop anti-toux

Remplissez votre panier de fleurs de coquelicots, puis faites-en sécher les pétales dans un endroit chaud et aéré, en évitant de les superposer. Dans une casserole émaillée, mettez-en deux bonnes poignées, ajoutez 500 g de sucre et 40 cl d’eau. Portez sur le feu jusqu’à l’ébullition, couvrez, laissez refroidir puis rangez la casserole au réfrigérateur pour 48 heures. Remettez sur le feu, faites chauffer, mais éteignez avant l’ébullition et filtrez en pressant autant que possible les pétales pour en extraire tous les sucs. Ajoutez le jus d’un citron au mélange, faites à nouveau chauffer en remuant, éteignez aux premiers frémissements et versez dans une petite bouteille de verre teinté.

Pour les yeux fatigués

Suivez la recette de l’infusion de pétales de coquelicots, mais, au lieu de la boire, laissez-la refroidir et utilisez-la en compresses pour soigner vos yeux irrités ou fatigués ainsi que vos paupières. Gardez les compresses 10 à 15 minutes sur les yeux, en vous relaxant.

 

Enregistrer

Enregistrer

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de réflexologie plantaire
D'ici ou d'ailleurs, les points qui guérissent
Venus d’Inde, les remèdes qui guérissent
Mon cahier de recettes d'anniversaire pour petits poly-allergiques