Le cortisol

Trop ou pas assez, et les symptômes apparaissent…
Rubrique

Le cortisol est la principale substance de la famille des corticoïdes synthétisés par l’organisme. Son dosage permet notamment de diagnostiquer les dérèglements des glandes surrénales.

UNE SYNTHESE SOUS INFLUENCE
En temps normal, c’est-à-dire en l’absence de pathologie, les glandes surrénales ne sont pas autonomes. Elles sécrètent le cortisol sous l’influence de l’ACTH, une hormone sécrétée par une autre glande située dans le cerveau, plus précisément par la glande hypophyse. Pour corser les choses, l’hypophyse est elle-même activée par une autre hormone, la CRF, provenant de l’hypothalamus, une structure cérébrale située au cœur du cerveau. Lorsque le taux de cortisol chute, la CRF et l’ACTH augmentent.

VALEURS NORMALES
A 8 heures du matin, le cortisol se situe entre 250 et 500 nmoles/litre (ou 100 à 200 μg/litre). A minuit, la cortisolémie est minimale, divisée par deux (250 nmoles/litre).

BAISSE DU CORTISOL
Certaines circonstances exposent à une baisse du cortisol :
- insuffisance surrénalienne (le cortisol est inférieur à 250 nmoles/litre)
- corticothérapie prolongée
- enfance : les valeurs sont diminuées par deux avant 10 ans.

AUGMENTATION DU CORTISOL
En cas d’hypercortisolisme lié à un syndrome de Cushing, le cortisol est donc supérieur à la normale et le rythme nycthéméral est perturbé. Les dosages de 20 heures ne sont plus inférieurs à ceux du matin. D’autres situations exposent à un cortisol supérieur à la normale :
- prise de contraceptifs oraux ou d’œstrogènes
- grossesse
- obésité
- cancers

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de radiesthésie
Mon cahier de Baumes aux huiles essentielles
Autisme : un nouveau regard, causes et solutions
Mon cahier de recettes d'anniversaire pour petits poly-allergiques