Le cou, une colonne de direction fragile

Rubrique

Accident de voiture, chute de vélo, mouvement brutal de la tête, coup de froid ou tout simplement mauvaise position lors du sommeil… Nombreuses sont les circonstances où votre cou peut se rappeler à votre bon souvenir.

COUP DU LAPIN
Le "coup du lapin" ("whiplash") caractérise les chocs au cours desquels le cou subit un "aller-retour", mouvement particulièrement douloureux pour les vertèbres cervicales et les ligaments.

Plus précisément, il s’agit d’une entorse cervicale qui se traduit par des douleurs immédiates, intenses ou discrètes, et un cortège de signes inhabituels, même plusieurs mois après l’accident, comme des vertiges, des maux de tête, des sifflements d’oreilles, une sensation de tête vide et parfois des troubles du sommeil. Des radiographies sont indispensables pour éliminer une fracture vertébrale ou une luxation car, dans les deux cas, la moelle épinière peut être directement menacée lors de l’impact.

TORTICOLIS
Rien de tel qu’une mauvaise position pendant le sommeil, un banal coup de froid ou encore un mouvement brutal pour souffrir d’un torticolis, autrement dit d’une contracture douloureuse, involontaire et irrésistible de certains muscles du cou.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Bourdonnements et autres maux d’oreilles
Rhumatismes et autres maux articulaires
Les secrets d'un jeûne réussi
Autisme : un nouveau regard, causes et solutions