Le coup de chaleur

Ne faites pas les frais du coup de chaleur cet été
Rubrique

Jardinage, travaux pénibles, randonnée en plein soleil et, bien entendu, sport… autant d’activités qui peuvent se solder par un coup de chaleur dès lors qu’elles se pratiquent en plein soleil, dans une ambiance surchauffée et humide, dans un contexte de déshydratation ou en l’absence de vent et d’ombre.

Été rime souvent avec soleil et donc chaleur. Une chaleur qui est l’ennemie des sportifs et d’une façon générale, de tous ceux qui effectuent un effort physique prolongé. Derrière les crampes et l’épuisement physique, les deux premières conséquences de la chaleur, se cache le redoutable coup de chaleur, qu’on appelle aussi hyperthermie maligne d’effort.

DÉSÉQUILIBRE THERMIQUE

Dans le coup de chaleur, les mécanismes thermorégulateurs destinés à stabiliser la température de l’organisme ne font plus face à la nécessité d’évacuer la chaleur produite par l’effort, malgré l’hydratation, et ce d’autant plus que les muscles avides de sang pour effectuer l’effort vont dériver le sang destiné à la peau, le lieu privilégié de l’échange thermique. Dans le coup de chaleur avéré, la température corporelle est supérieure à 40 °C et s’approche dangereusement des 42 °C, synonyme de destruction des protéines constituantes de l’organisme.

TOUT COMMENCE PAR DES CRAMPES…

Les crampes sont fréquentes chez le sportif qui pratique un effort prolongé. Elles correspondent à l’accumulation des déchets lactiques dans le muscle. Mais, en été, elles sont aussi un signe précoce de désadaptation de l’organisme à la chaleur ambiante. Les crampes traduisent la perte des minéraux et l’apparition d’une déshydratation. Vous l’aurez compris, en cas de crampes, il est grand temps de boire… et de ralentir ses efforts !

… SUIVIES PAR UN ÉPUISEMENT

L’épuisement lié à la chaleur, qu’on appelle aussi épuisement thermique, représente le stade suivant de l’agression de l’organisme par la chaleur. Il se manifeste d’abord par une fatigue musculaire, des maux de tête, des vertiges, des étourdissements, l’augmentation du rythme cardiaque et des vomissements (qui augmentent encore la déshydratation). À ce stade, la soif est déjà intense. Mais, paradoxalement, au lieu d’être chaude, la peau peut être fraîche. Pire, des frissons et la chair de poule sont même possibles ! Ces symptômes traduisent l’incapacité du corps à se refroidir. À ce stade, la température corporelle frôle les 39 °C.

AVANT LE COUP DE CHALEUR PROPREMENT DIT

Le coup de chaleur, autrement dit l’élévation de la température audelà de 40 °C, survient si rien n’est fait. Le signe typique est l’absence de sudation. De ruisselant quelques instants auparavant, l’individu devient sec. Autre signe du coup de chaleur, des troubles du comportement qui précèdent la perte de conscience et l’entrée dans un coma.

DE L’OMBRE ET DE L’EAU

Vous l’aurez déjà compris, le traitement du coup de chaleur consiste à refroidir la victime le plus vite possible.
Il faut :> L’installer à l’ombre et au frais.
> La déshabiller pour favoriser la perte thermique.
> L’allonger et lui surélever les jambes, contre un mur ou une barrière par exemple, afin de lutter contre la chute de la tension artérielle.
> L’asperger copieusement d’eau froide afin d’accélérer la chute de la température corporelle ou la recouvrir de serviettes humides et froides.
> Créer des courants d’air.
> Lorsque la conscience revient, lui faire boire par petites gorgées de l’eau froide, mais pas glacée.

PRÉVENTION

> Choisissez des vêtements amples, légers et de couleur claire.
> Faites des pauses à l’ombre en cas de travail en plein soleil.
> Buvez sans compter. En été lors de l’effort, il faut boire au moins un litre d’eau à l’heure.
> Aspergez-vous avec de l’eau froide de temps en temps afin d’éliminer le surcroît de chaleur.
> Évitez les efforts au soleil au décours d’une fièvre (maladie infectieuse) qui va perturber les mécanismes de régulation thermique.
> Enfin, attention au thé, à l’alcool ou au café qui précipitent la déshydratation.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Quelle contraception choisir ?
Les huiles essentielles qui guérissent
Mon cahier de lithothérapie
Mon cahier de beauté naturelle