Le Houblon, pour dormir

Rubrique

Surtout connu pour son utilisation dans la fabrication de la bière, le houblon est une liane aux propriétés médicinales plus intéressantes pour les femmes que pour les hommes… Les messieurs qui boivent beaucoup de bière devraient se méfier…

Appelé aussi « couleuvrée » ou « loup de terre », le houblon (Humulus lupulus) fait partie de la famille des cannabinacées. Sa tige s’accroche n’importe où et grimpe, toujours dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, jusqu’à plus de 10 mètres.
Les fleurs mâles et les fleurs femelles poussent sur des pieds différents. Ses racines sont fortes, rameuses et drageonnantes.
Les feuilles du houblon, semblables à celles de la vigne, sont opposées, composées de 3 à 5 lobes et dépourvues de vrilles.

HISTOIRE ET TRADITIONS
Les Grecs et les Romains de l’Antiquité utilisaient le houblon pour soigner les problèmes digestifs ou intestinaux. En Asie, la plante servait à soigner la tuberculose, la lèpre, la tension nerveuse, les maux de tête, les crampes intestinales et le manque d'appétit.
La plante a très tôt été utilisée pour faire lever le pain. C’est d’ailleurs pour cet usage qu’elle a été cultivée.
Ceux qui récoltaient les cônes de houblons avaient tendance à ralentir leur labeur et même à s’endormir, d’où la réputation sédative de la plante. Et les femmes étaient réglées deux jours après le début de la récolte, quelle que soit la période de leur cycle. Les propriétés soporifiques et anaphrodisiaques du houblon étaient donc bien connues des anciens. Et les guérisseuses le prescrivaient, à la demande des femmes jalouses ou fatiguées (retour de couches), pour limiter les ardeurs des maris.
Selon les régions, le houblon est symbole d’injustice car il étouffe la plante sur laquelle il s’accroche ou d’opulence car il enrichit les paysans qui le cultivent.

Il existe peu d’études scientifiques sur le houblon : les plus significatives concernent le mélange houblon-valériane qui serait aussi efficace que les somnifères médicamenteux sans en avoir les effets secondaires (accoutumance).
C’est donc plutôt par tradition populaire que l’on connaît les propriétés du houblon qui s’avère être diurétique et narcotique. Au Japon et en Chine, le houblon est utilisé contre les infections urinaires (cystites) et comme tonique de l'appareil génito-urinaire.

LES PROPRIÉTÉS MÉDICINALES
Ce sont les fleurs femelles, petits cônes appelés strobiles, qui sont utilisées pour leurs propriétés médicinales. Les strobiles contiennent des alcaloïdes et sécrètent du lupulin, poussière résineuse, jaune, dotée des principales propriétés médicinales du houblon. C’était la poudre de lupulin qui était le plus souvent commercialisée dans les pharmacies, car plus facile à stocker. En médecine populaire, on utilisait plutôt les strobiles en tisane.

Il existe peu d’études scientifiques sur le houblon : les plus significatives concernent le mélange houblon-valériane qui serait aussi efficace que les somnifères médicamenteux sans en avoir les effets secondaires (accoutumance). C’est donc plutôt par tradition populaire que l’on connaît les propriétés du houblon qui s’avère être diurétique et narcotique. Au Japon et en Chine, le houblon est utilisé contre les infections urinaires (cystites) et comme tonique de l'appareil génito-urinaire.

UN PHYTO-ŒSTROGÈNE PUISSANT
L’un des composants les plus intéressants du houblon, c’est un phyto-oestrogène capable de déclencher les règles des femmes avant l’heure ou bien d’augmenter la production de lait des jeunes mamans. Ce phyto-oestrogène a aussi un effet sur les messieurs : c’est l’un des rares anaphrodisiaques que nous offre Dame-Nature, qui aurait plutôt tendance à mettre au point des plantes qui ravivent les ardeurs masculines. Le houblon, donc, était très utilisé au cours des siècles derniers pour traiter les hommes réputés trop « ardents » ou bien pour calmer les pauvres victimes d’éjaculations précoces. La bière a un peu le même effet. Et je ne peux m’empêcher de sourire quand j’entends certains hommes, savourant « une bonne mousse » comme ils disent, éclusant pinte après pinte, décrire leurs exploits.

TOUTES LES INDICATIONS EN RÉSUMÉ
- allaitement
- anémie, fatigue, faiblesse, convalescence
- cystites et infections urinaires
- dyspepsies ou gastropathies d'origine nerveuse
- éjaculation précoce
- insomnies, difficultés d’endormissement
- nervosité et tremblements nerveux
- rachitisme et manque d’appétit

Attention : la bière, contrairement à une idée reçue, ne soigne pas les cystites et les infections urinaires, même si elle est diurétique.

LEVAIN À LA CANADIENNE
Voici une vieille recette qui vous permettra de préparer une sorte de levain, le « surdough » des prospecteurs du Grand Nord canadien. Au bout de 15 jours de fermentation, vous pourrez l'utiliser pour faire votre pain. Ce levain se conserve sans problème au frigo. Agitez bien le pot avant de prélever une demi-tasse (125 g), soit l’équivalent d’une enveloppe de levure chimique.
- Dans 8 litres d’eau, faites bouillir 700 g de cônes de houblon pendant une demi-heure.
- Versez dans un grand récipient en filtrant.
- Une fois la décoction tiède, ajoutez 230 g de cassonade et 10 g de sel.
- Dans une casserole, mélangez 160 g de farine avec un peu du liquide obtenu, avant de l’ajouter au contenu du pot.
- Mélangez bien le tout avant de laisser reposer deux jours à la température de la pièce.
- Faites cuire 1,5 kg de pommes de terre. Écrasez-les et ajoutez au pot.
- Mélangez et laissez reposer jusqu’au lendemain.
- Filtrez et versez la bouillie obtenue dans des pots de grès ou de verre.
- Posez des bouchons de liège sans enfoncer et laissez fermenter trois jours.
- Ensuite enfoncez hermétiquement les bouchons et laissez encore reposer une semaine à la température de la pièce. Mettez au frigo ou à la cave.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Recettes faciles et gourmandes à l’huile de coco...
Les plantes qui guérissent (Poche)
Les compléments alimentaires qui guérissent
Mon herbier des feuilles d'arbres… des parcs et des jardins