Le Millassou à ma façon

Pour 8 personnes :
- 500 g de potimarron coupé en cubes

- 100 g de sucre de canne 

- 100 g de farine de riz complet

- 100 g de farine de sarrasin

- 4 œufs

- 1 cuillerée à thé rase de bicarbonate de soude

- 2 c. à soupe d’huile de sésame ou d’olive

- 50 cl de lait de riz

- 1/2 pot de purée de châtaignes naturelles
- quelques carrés de chocolat pour les gourmands... (optionnel)

Temps de préparation : 10 mn - Temps de cuisson : 45 mn environ.

Ce petit flan de potimarron est une spécialité de ma région, mais il contient à l’origine du beurre, du blé et du lait. J’ai pu retrouver la texture et le moelleux avec cette recette, je profite donc des derniers potimarrons pour vous en livrer ma version...

  • Préchauffer le four à 180°. Brosser le potimarron sous l’eau courante et le découper en cubes afin de le faire cuire pendant 20 minutes dans une cocotte à fond épais avec un fond d’eau.

Pendant la cuisson du potimarron, préparer la pâte.

  • Mélanger les farines et le bicarbonate de soude.
  • Rajouter le sucre et mélanger de nouveau, il faut qu’il soit bien incorporé aux farines.
  • Casser les œufs et commencer à mélanger la pâte.
  • Rajouter la purée de châtaignes et l’huile.
  • Mélanger le tout intimement.
  • Verser le lait petit à petit et mélanger délicatement afin d’obtenir une pâte lisse.
  • Lorsque le potimarron est cuit, l’égoutter et l’écraser grossièrement à l’aide d’une fourchette. Les petits morceaux de peau que l’on voit sont tendres et donneront de la couleur à la pâte.
  • Rajouter cette chair à la pâte.
  • Huiler un plat allant au four et y verser le tout.

  • Enfourner pour 3/4 d’heure de cuisson à 180° mais vérifier la cuisson à l’aide de la pointe d’un couteau... La lame du couteau doit ressortir propre.

Pour un flan plus gourmand, rajoutez quelques carrés de chocolat dans la pâte.

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Dépression. Le mensonge des antidépresseurs... et les vraies pistes de guérison
Mon cahier des Fleurs de Bach
Produits chimiques : l'overdose
Mon cahier de gemmothérapie