Le moineau des villes, plus gros que le moineau des champs !

Selon une étude sérieuse du CNRS de La Rochelle, l’accès des moineaux des villes aux restes de nourriture des humains les expose à la malbouffe, avec un impact négatif sur leur reproduction et la survie des oisillons. Ces derniers ont effectivement surtout besoin d’insectes et non de miettes de croissants pour grandir !

Retour au sommaire de Rebelle-Santé n° 189

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de recettes aux huiles essentielles
Mon cahier de remèdes aux épices
Infections ORL : rhumes, angines, bronchites, grippe.
Mon cahier de sorcière pour devenir irrésistible