Le Néflier du Japon

J'ai descendu dans mon jardin…
Rubrique

… à Rome, pour profiter de la merveilleuse floraison à l’odeur d’amande et de rose mélangée d’un arbre dont la ramure en cime arrondie offre un abri idéal pour une sieste parfumée.

… à Rome, pour profiter de la merveilleuse floraison à l’odeur d’amande et de rose mélangée d’un arbre dont la ramure en cime arrondie offre un abri idéal pour une sieste parfumée. Auprès de mon bien-aimé, je m’extasiai sur la merveille de ce bibassier quand soudain, je fus prise à partie par mon cher voisin, toujours aussi aimable. « Eh, la vieille, espèce de bibasse, de quoi que tu causes ? T’as bu une vieille bibasse ou t’as encore bibassé dans les bars ? ». Piquée au vif devant ces propos irrévérencieux et complètement inappropriés, je m’empressai de l’éclairer sur la signification du mot bibassier. Il riposta en répliquant : « Tu peux pas causer comme tout le monde ! Même Apollinaire, il l’appelle pas comme ça cet arbre ». Et tout en s’éloignant, il se mit à réciter quelques vers : « … Je recule dans ma vie en écoutant dans les tavernes chanter des chansons... » et... Vous voici à Rome, assis sous... le Néflier du Japon.

  • Noms communs : bibassier ou bibacier, arbre à biba.
  • Genre et espèce : Eriobotrya japonica.
  • Famille : ROSACEAE : arbres peu élevés, buissons ou plantes herbacées – feuilles alternes – fleur à 5 pétales et 5 sépales.
  • Origine : Extrême-Orient.
  • Hauteur : de 6 à 8 m.
  • Floraison : d’octobre à décembre.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Cuisiner autrement en hiver
Le jeûne : mode d’emploi
Venus d’Inde, les remèdes qui guérissent
Mais pourquoi personne ne nous le dit ?